Football: Xamax bientôt en mains vaudoises?
Publié

FootballXamax bientôt en mains vaudoises?

La société Grand Chelem, déjà engagée à la Maladière, pourrait prendre le pouvoir à Neuchâtel.

par
Sport-Center
Le club de la Maladière pourrait bientôt changer de mains.

Le club de la Maladière pourrait bientôt changer de mains.

Keystone

Christian Binggeli, président de NE Xamax, ne l’a pas caché ces derniers temps: le club, à condition d’avoir un repreneur solide et fiable sous la main, pourrait être vendu. «C’est vrai que nous avons la volonté de trouver quelqu’un capable d’investir davantage d’argent, afin que Xamax puisse grandir», nous a confirmé ce mardi celui qui avait repris les «rouge et noir» en 2012, sur les cendres de la faillite occasionnée par la «gestion» de Bulat Chagaev.

Christian Binggeli, qui explique avoir reçu «beaucoup d’offres venues de l’étranger», réaffirme son souhait de passer le témoin en des «mains suisses». «Nous avons été échaudés par l’épisode Chagaev, alors nous faisons le tri», dit-il. A partir de là se dessine une piste toute helvétique et potentiellement naturelle: Grand Chelem Event.

La société, dont le propriétaire (Alain Joseph) et le directeur (Jean-François Collet) sont deux ex-présidents du Lausanne-Sport, collabore depuis 18 mois avec le club neuchâtelois. L’entreprise, qui gère notamment les tournois de tennis de Gstaad (messieurs) et Lausanne (dames), avait été mandatée pour gérer l’administration, le sponsoring et l'hospitalité du côté de la Maladière. «Le club ne change pas de mains et Grand Chelem n’a pas l’intention de racheter Xamax», clamait le communiqué du 11 avril 2018, qui scellait l'union entre les deux entités.

Un an et demi plus tard, des rumeurs insistantes disent autre chose. Xamax est-il sur le point d'être vendu? «Je ne sais pas, je ne veux faire aucun commentaire, botte en touche Jean-François Collet, sans toutefois démentir de possibles pourparlers. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’au jour d’aujourd’hui (ndlr: mardi midi), je ne suis pas le propriétaire de Neuchâtel Xamax.» Malgré notre habile relance – pour combien de temps encore? –, l’ex-candidat à la présidence de l’ASF n’en dira pas plus. «Je ne sais pas», répète-t-il.

Comme il n’y a pas de fumée sans feu, nous avons tenté de relancer Christian Binggeli sur la question. «Jean-François est un ami, nous collaborons bien et cela pourrait être une solution, a admis le président neuchâtelois, un peu agacé par nos demandes. Mais on n’en est pas là, les choses doivent être mûries et, pour l’heure, notre priorité c’est ce match de Coupe jeudi soir.»

Un huitième de finale qui verra les Xamaxiens de Joël Magnin affronter le Lausanne-Sport, leader de Challenge League, sur sa pelouse de la Pontaise (coup d'envoi 20h15). «Oui, je serai au match», sourit Jean-François Collet au bout du fil.

Simon Meier

Votre opinion