17.10.2020 à 07:59

FootballXamax: des victoires et une vraie marge de progression

Sans flamboyer, l’équipe neuchâteloise vient d’aligner deux victoires contre des cadors de Challenge League. Et tout porte à croire qu’elle peut encore faire beaucoup mieux.

par
Florian Vaney, Neuchâtel
Le Zurichois Connor Ronan (à g.) devance le Neuchâtelois Thibault Corbaz (à dr.): Xamax a plus souvent été dominé que dominant, mais il s’est imposé.

Le Zurichois Connor Ronan (à g.) devance le Neuchâtelois Thibault Corbaz (à dr.): Xamax a plus souvent été dominé que dominant, mais il s’est imposé.

Keystone

Juan Manuel Parapar a passé son vendredi soir à se faire recadrer. Par son entraîneur, par Raphaël Nuzzolo, par Freddy Mveng ou même par son collègue du couloir gauche Bruno Morgado. L’ailier a bien tenté de faire un peu plus de ci, un peu moins de ça, mais il a surtout fini par signifier son incompréhension d’un ou deux signes évocateurs des mains.

Ce n’est pas que l’Espagnol n’ait pas sa place en Challenge League. Oui il a du retard tactiquement, oui il néglige parfois le replacement, mais son pied gauche magique peut faire la différence à tout instant. Reste qu’entre un joueur qui a passé le plus clair de sa carrière en 1re ligue et un club qui descend de Super League emmené par certaines figures exigeantes, tout ne peut pas coller aussi vite.

C’est bien là tout le défi que se dresse devant ce Neuchâtel Xamax new look. Les Rouge et Noir réclamaient du temps pour mettre en place leur nouvelle identité et, un mois après le coup d’envoi du championnat, on se rend bien compte que tout ne coule pas encore fluidement. Manu Parapar n’a pas acquis tous les codes xamaxiens, c’est vrai, mais l’ancien joueur de Stade-Lausanne est loin de constituer une exception.

66% de possession pour GC

L’avantage, c’est que Xamax est pour l’heure inattaquable sur son état d’esprit. La question se trouvait sur la table après le brassage de cet été et voilà trois matches (YB en amical, Thoune et GC en championnat) que le club de la Maladière répond parfaitement présent sur cet aspect-là. Beaucoup d’efforts défensifs, un gros travail pour empêcher l’adversaire de trouver ses schémas et un vrai sens du sacrifice: Stéphane Henchoz a apprécié et il s’agit là d’une base nécessaire pour construire.

Cependant, il y a une bonne façon de se rendre compte que Neuchâtel n’a pas encore atteint le niveau qu’il souhaiterait être le sien. Vendredi soir, forts de leurs deux semaines de préparation et de leurs derniers résultats encourageants, Laurent Walthert et ses coéquipiers espéraient imposer leur jeu contre Grasshopper. La statistique finale donne 66% de possession de balle aux visiteurs pour un constat clair: NE Xamax a plus souvent été dominé que dominant.

En soi, cela n’a rien d’une fatalité. Surtout que GC s’est montré terriblement décevant au moment d’exploiter cette possession, ce qui est aussi à mettre au crédit neuchâtelois. Quoi qu’il en soit, Stéphane Henchoz l’a avoué après le match: il ne s’attendait pas à être privé de ballon de la sorte et à devoir principalement se contenter de bien défendre. L’adversaire était sans doute le plus valeureux de Challenge League, certes, mais une vraie marge de progression attend les Xamaxiens.

Les promesses de Mafouta

Le constat est d’ailleurs assez limpide. En règle général, les anciens ont présenté un niveau de jeu assez stable, tandis que les nouveaux arrivés ont tantôt surpris en bien, tantôt montré certaines limites. La palme revient sans doute à Louis Mafouta.

Le Centrafricain pourrait très vite devenir un homme particulièrement apprécié à la Maladière. Sa façon de se déplacer, ses prises de balle, son entente avec Raphaël Nuzzolo: il a tout pour frapper un grand coup cette saison. Tout sauf, pour l’instant, la finition. Mafouta méritait d’inscrire l’unique but du match vendredi, mais il a reçu un joli coup de pouce du mur adverse pour y parvenir. Sans ça, il aurait sans doute rejoint le vestiaire avec énormément de frustration sur les épaules.

Cela n’a rien d’un reproche. Il s’agit simplement du signe qu’à titre individuel comme collectif, NE Xamax peut encore faire beaucoup mieux. Et puisqu’elle a déjà commencé à enchaîner les victoires, il n’est pas illusoire de penser que cette équipe va vers le beau.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Le Centrafricain Louis Mafouta, auteur du seul but du match, a tout pour frapper un grand coup cette saison.

Le Centrafricain Louis Mafouta, auteur du seul but du match, a tout pour frapper un grand coup cette saison.

Keystone

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
7 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

luigi

17.10.2020 à 10:05

De part son niveau d'exigence "el Tecnico" Henchoz va être très précieux pour ces nouvelles recrues. Une assise défensive devrait être obtenue rapidement ce qui n'est peut-être pas le cas du jeu offensif qui va manquer de poids et surtout de ballons exploitables..

Eliot

17.10.2020 à 09:03

Il me semble que dans la situation que nous sommes au niveau du covide , les Stade de Foot et autre devrait PAS être accessible au Publique car c'et une fourmilière de contamination