Football: Xamax est revenu un mois en arrière

Actualisé

FootballXamax est revenu un mois en arrière

Inefficaces devant, fragiles derrière, dépourvus de caractère: les Neuchâtelois ont livré une prestation inquiétante ce dimanche.

Est-ce le seul effet de l'absence de Geoffroy Serey Die? Si oui, alors il serait juste de dire que Xamax est déjà dépendant d'un joueur arrivé cet hiver. Ce qui serait peut-être la plus mauvaise nouvelle de ce dimanche. Sans leur milieu de terrain ivoirien, les Neuchâtelois n'ont pas montré grand chose à Saint-Gall lors de cette 23e journée, mis à part un bon passage en fin de première période, lors duquel le match aurait pu tourner en leur faveur.

Henchoz change ses plans

Après un début de folie du FC Saint-Gall, fidèle au style de Peter Zeidler (qui adore voir son équipe enflammer le stade dès les premières minutes), Xamax a en effet bien réagi. Stéphane Henchoz a fait passer son équipe à quatre derrière et Neuchâtel, mieux équilibré, s'est montré tout de suite plus dangereux. Durant le dernier quart d'heure de la première période, les Neuchâtelois se sont retrouvés à onze contre dix, ont trouvé la barre transversale et auraient dû bénéficier d'un penalty. Autant de paramètres qui auraient pu leur permettre de repartir avec un point, au moins, de leur lointain déplacement. A la place, ils n'auront que des regrets.

Comme l'a relevé Stéphane Henchoz de manière très lucide, M. Jaccottet n'est pas responsable de la défaite xamaxienne. Les Neuchâtelois semblent revenus un mois en arrière lorsqu'ils commettaient trop d'erreurs défensives pour espérer repartir avec un point de matches où ils faisaient jeu égal, voire mieux. Le 2-0 inscrit par Tranquillo Barnetta a ainsi de quoi inquiéter. Xamax a bénéficié d'un corner, mal négocié. Dix secondes après, but pour Saint-Gall. Tout simplement intolérable à onze contre dix.

Ademi et Nuzzolo muets

Aussi, Xamax s'est montré trop stérile offensivement. D'accord, il y a eu deux coups de tête sur la barre, mais mis à part ces deux occasions, qu'ont proposé Kemal Ademi et Raphaël Nuzzolo pour mettre en danger la défense saint-galloise? Le premier a provoqué l'expulsion de Dejan Stojanovic, le deuxième un penalty qui lui aurait été donné s'il jouait encore à YB, d'accord. Mais sinon?

Il n'est pas question ici de blâmer les deux attaquants, mais de constater que lorsqu'ils ne se montrent pas décisifs, le danger ne vient de nulle part ailleurs. A ce titre, l'absence de Charles-André Doudin est, comme attendu, très préjudiciable. Avec son numéro 10, Xamax créait beaucoup plus de jeu. Ce joueur est d'ailleurs sans doute un peu sous-estimé, tant il est irremplaçable dans une équipe qui a besoin de tenir le ballon un peu plus et de trouver des décalages offensivement.

Xamax-Sion, un derby romand capital

Sans Charles-André Doudin, sans Geoffroy Serey Die, deux hommes de caractère (ce n'est pas un hasard), Xamax est apparu un peu démuni ce dimanche. Heureusement, GC a aussi ses problèmes, qui semblent profonds. Rien n'est joué, mais la réception du FC Sion, samedi à la Maladière, sera importante. Stéphane Henchoz attendra une réaction de la part de ses joueurs, que ce soit dans l'état d'esprit ou dans l'approche défensive, pour faire de ce déplacement à Saint-Gall un simple accident et pas un vrai retour en arrière.

Parce que si Xamax reprend trois buts, dont un ou deux cadeaux, cela voudra dire que l'embellie défensive constatée lors de la nomination de l'ancien défenseur de Liverpool sera bel et bien terminée. Pour l'heure, les deux victoires convaincantes face à Lucerne et GC sont encore dans les esprits. Attention à ne pas en perdre le bénéfice.

Ton opinion