20.06.2020 à 18:31

FootballXamax fait taire les sceptiques

Les Neuchâtelois ont lancé idéalement leur opération maintien en s’imposant 2-1 face à la lanterne rouge, Thoune.

Nuzzolo trompe Faivre sur le penalty du 2-1.

Nuzzolo trompe Faivre sur le penalty du 2-1.

Eric Lafargue

Amateurs comme spécialistes, nombreux sont les suiveurs de la Super League à avoir prédit une fin de saison des plus compliquées à Neuchâtel Xamax. Joël Magnin et ses hommes ont répondu de la meilleure des manières: en donnant la leçon à leur principal rival dans la lutte contre le maintien. Si ce n’est peut-être dans le deuxième quart d’heure de la rencontre et en toute fin de match, le FC Thoune ne s’est jamais élevé au niveau des Rouge et Noir. Ni dans l’intensité, ni dans la qualité technique, ni dans les zones de vérité. Si bien que le score final, 2-1, est presque flatteur pour des Bernois directement replongés dans leurs doutes.

Si les hommes de Marc Schneider ont fait peine à voir, c’est aussi parce que les Xamaxiens sont allés les chercher dès la première seconde de jeu. Emmenés par un milieu de terrain très actif (quelle débauche d’énergie de Musa Araz), les pensionnaires de la Maladière ont validé les bonnes impressions laissées durant leur préparation sitôt le coup de sifflet initial donné. Dès l’annonce de la reprise des championnats suisses, Xamax est entré dans sa bulle avec pour seul horizon la mission maintien à laquelle il est destiné. Cela commence déjà a payé: il ne pouvait pas mieux la démarrer.

Si le constat est aussi positif, c’est aussi que Laurent Walthert a réussi une parade magistrale sur la première occasion du match (19e). Le coup de tête de Ridge Munsy était puissant, placé, et il a fallu une détente salutaire en plus du bras ferme du dernier rempart pour éviter le pire. Mais comment Miguel Castroman n’a-t-il pas pu faire mieux sur le rebond?

La bonne entrée de Thibault Corbaz

Neuchâtel a eu besoin d’une dizaine de minutes pour reprendre ses esprits, avant d’arroser la cage de Guillaume Faivre. Musa Araz a bénéficié de deux grosses occasions, dont un coup franc qui a frôlé la latte, avant que la poignée de supporters autorisés à pénétrer la Maladière n’assistent au chef-d’œuvre en deux actes de la rencontre. Le premier? Une ouverture lumineuse de l’extérieur du pied droit de Raphaël Nuzzolo. Tous les joueurs présents sur le terrain auraient risqué une triple entorse de la cheville en tentant ce geste, pas le génial numéro 14 neuchâtelois. La reprise de volée de Samir Ramizi était loin d’être affreuse aussi et c’est très logiquement que Xamax a pris l’avantage.

Et puis? Les vieux démons des Rouge et Noir ont ressurgi. De la même manière qu’ils s’étaient retrouvés menés 0-1 par Stade-Lausanne-Ouchy en amical non sans avoir laissé une excellente impression générale, les hommes de Joël Magnin ont failli tout perdre alors qu’ils semblaient mille fois supérieurs à un FC Thoune qui plus est réduit à dix (Bertone a vu rouge à la 39e). La faute à un oubli, qui a permis à Ridge Munsy de partir tout seul affronter Laurent Walthert et de tromper sa vigilance (75e). 1-1, tout était à refaire.

Sauf, on l’a dit, que NE Xamax ne méritait pas de ressortir de ce match de reprise avec autre chose qu’une victoire. Son salut est venu de la très bonne entrée en jeu de Thibault Corbaz (80e). Le milieu de terrain vaudois s’est immédiatement illustré en relayant bien avec Raphaël Nuzzolo. Quelques instants plus tard, crocheté dans la surface, il lui offrait même le penalty de la victoire. «Nuzz» ne passait pas à côté d’une telle occasion de lancer idéalement ses coéquipiers dans ce sprint final. Guillaume Faivre était pris à contre-pied. 2-1, score final. Xamax est lancé!

Florian Vaney, Neuchâtel

----------

Neuchâtel Xamax - Thoune 2-1 (1-0)

Stade de la Maladière, huis clos. Arbitre: Adrien Jaccottet.

Buts: 45e Ramizi 1-0; 75e Munsy 1-1; 86e Nuzzolo, pen. 2-1.

Xamax: Walthert; Gomes (90e Xhemajli), Neitzke, Djourou, Djuric, Kamber (80e Corbaz); Kouassi; Ramizi (87e Tafer), Araz; Seferi (80e Seydoux), Nuzzolo. Entraîneur: Joël Magnin.

Thoune: Faivre; Glarner, Havenaar, Sutter, Kablan (63e Hefti); Bertone; Hasler, Stillhart; Castroman; Rapp (44e Fatkic), Munsy (83e Salanovic). Entraîneur: Marc Schneider.

Avertissements: Bertone (16e, jeu dur), Araz (43e, jeu dur), Djuric (78e, jeu dangereux), Havenaar (85e, jeu dur).

Expulsion: Bertone (39e, antijeu, deuxième avertissement).

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!