Football: Xamax, les perturbations ont débarqué sur le terrain

Actualisé

FootballXamax, les perturbations ont débarqué sur le terrain

La gifle infligée par le FC Aarau a peut-être des racines plus profondes qu'il n'y paraît. Les Neuchâtelois peuvent-ils s'en remettre d'ici dimanche?

par
Tim Guillemin
Neuchâtel

Qui aurait pu prévoir ce 0-4 et cet effondrement xamaxien? Personne. Tous les plus grands docteurs du football, experts et footballogues auraient pu être consultés, aucun n'aurait misé un franc sur une catastrophe pareille pour Xamax lors de ce match aller des barrages, surtout au terme de ce deuxième tour tellement réussi. Avec Stéphane Henchoz, Xamax était redevenu solide, infranchissable, déterminé. Finie la naïveté, terminées les erreurs bêtes, au placard les buts offerts à l'adversaire. Et puis, l'espace d'une soirée, tous les démons ont ressurgi et ils vont envoyer Xamax sans doute en Challenge League, de là où il vient.

Il faut être prudent, bien sûr, car si Aarau a réussi l'impensable ce jeudi, Xamax peut en faire de même ce dimanche. Le passé récent a fait ressusciter des équipes qui semblaient plus mal en point et il n'est pas impossible d'imaginer les Argoviens encaisser le premier but dimanche, voire pourquoi pas le deuxième... Et là, qui sait ce qui peut se passer, si l'irrationnel s'invite au Brügglifeld comme il s'est invité ce jeudi à la Maladière? N'enterrons pas trop vite ces Neuchâtelois, même si la claque reçue lors de ce match aller a des raisons concrètes et des racines peut-être plus profondes qu'il n'y paraît.

Fins de contrats et incertitudes

Stéphane Henchoz l'a suggéré en conférence de presse, sans le dire vraiment, par prudence: il existe des raisons au fait que les joueurs soient perturbés. Sans l'affirmer, l'entraîneur xamaxien parle des fins de contrat et de l'incertitude qui entoure plusieurs titulaires. C'est vrai, sans doute, mais Laurent Walthert sait a priori de quoi son avenir sera fait et il a tout de même été grandement responsable sur deux des trois buts argoviens. Et Raphaël Nuzzolo, ce leader toute la saison, a été transparent jusqu'à son expulsion polémique de la 53e. Il n'est pas question ici de pointer des joueurs du doigt, mais simplement de souligner que tous n'étaient pas à 100% d'implication et de concentration, sans doute, et en cela on a envie de rejoindre Stéphane Henchoz dans l'analyse. Mais tout de même: ces garçons sont tous des professionnels, qui devraient arriver à mettre l'avenir d'un club au moins au niveau du leur.

En fait, il y a eu comme un trop-plein, sans doute, ce qu'a montré la nervosité de Christian Binggeli au coup de sifflet final. Xamax n'est pas serein, malgré ses bons résultats sportifs du printemps. La non-reconduction du contrat de Stéphane Henchoz, les fins de contrat des joueurs (plus de 20!), le fait que l'entraîneur et le président ne se parlent plus... Jusqu'ici, ces perturbations sont restées en coulisses. Ce jeudi, elles ont débarqué sur le terrain de manière éclatante. Et la gifle fait mal.

Ton opinion