Football – Xamax, une mi-temps de classe et un point qui rassure
Publié

FootballXamax, une mi-temps de classe et un point qui rassure

Les Neuchâtelois ont mis le paquet pour faire la différence avant le thé vendredi face à Winterthour. Le résultat final (1-1) est mitigé, mais il saura calmer les esprits.

par
Florian Vaney
(Neuchâtel)
Raphael Nuzzolo (ici face à Thibault Corbaz) et Xamax ont repris des couleurs.

Raphael Nuzzolo (ici face à Thibault Corbaz) et Xamax ont repris des couleurs.

Urs Lindt/freshfocus

Les «honneurs» de la Maladière ont été réservés à Luca Piccolo vendredi soir. Quelques jours après avoir été rétrogradé en Challenge League, l’arbitre tessinois a donc débuté sa période de rattrapage au sifflet de deux équipes en vue: Xamax et Winterthour. Six cartons jaunes, une bonne attitude, de la cohérence: personne ne pourra lui taper dessus sur ce match-ci, et personne ne saurait en faire son bouc émissaire.

En réalité, M. Piccolo n’a pas eu la tâche spécialement ardue, si ce n’est pour gérer un envahissement du terrain bien inutile en fin de rencontre. Et puis, plus que lui, c’est la performance de Neuchâtel Xamax qui devait être guettée de près. Il y a eu ce début de championnat sans doute un peu flatteur, ces derniers résultats bien trop sévères par rapport aux qualités des Rouge et Noir, et voilà donc Xamax là, à avoir suscité des attentes auxquelles il n’a pas forcément encore la carrure pour répondre.

Un bon pressing

Quoi que. La première période des hommes d’Andrea Binotto est à ranger dans la case «particulièrement aboutie». 35 minutes d’un pressing bien senti, des combinaisons, du spectacle, un but et plusieurs jolis mouvements. Ce Xamax-là est rassurant et chouette à voir, même s’il peine à développer un jeu très productif lorsqu’il doit construire depuis l’arrière. Tout l’intérêt du pressing. Qui a fini par s’étioler.

Les Neuchâtelois l’ont d’ailleurs payé instantanément. La première fois qu’ils ont sciemment opté pour le choix de laisser faire Winterthour, ils l’ont payé. Et Neftali Manzambi (39e) a un peu chanceusement répondu à l’ouverture du score de Raphäel Nuzzolo (2e, jolie action de rupture). Un ou deux rebonds favorables, une frappe peut-être contrée et les Zurichois étaient déjà revenus à hauteur d’un Xamax ultra-dominateur. Rageant, surtout lorsque Maren Haile-Selassie a manqué une montagne à quelques secondes du retour au vestiaire.

La fête s’est arrêtée à ce moment, et Xamax a passé la seconde mi-temps à lutter davantage contre ses démons actuels que contre un adversaire moyennement impressionnant. Plus que le faire avancer, le point pris doit le rassurer.

Neuchâtel Xamax - Winterthour 1-1 (1-1)


Stade de la Maladière, 3611 spectateurs. Arbitre: Luca Piccolo.

Buts: 2e Nuzzolo 1-0; 39e Manzambi 1-1.

Xamax: Guivarch; Ouattara, Djuric, Berisha, Tavares (46e Gonçalves); Beloko, Hammerich; Haile-Selassie (Gazzetta), Lahiouel (75e Rodriguez), Nuzzolo (92e Surdez); Mafouta. Entraîneur: Andrea Binotto.

Winterthour: Spiegel; Gantenbein, Gelmi, Lekaj, Diaby; Corbaz, Arnold; Manzambi (81e Ltaief), Alves, Ramizi; Buess. Entraîneur: Ralf Loose.

Avertissements: Hammerich (58e, jeu dur), Manzambi (61e, antijeu), Haile-Selassie (65e, antisportivité), Beloko (72e, antijeu), Alves (87e, altercation), Gonçalves (87e, altercation).

Votre opinion