Football: Xhaka blessé, la Suisse a tremblé
Actualisé

FootballXhaka blessé, la Suisse a tremblé

Granit Xhaka a dû quitter l’entraînement, touché au genou gauche. Il ne s’agit que d’une grosse contusion. Ouf!

par
Tim Guillemin
Lugano
Granit Xhaka a eu chaud lors de l'entraînement de jeudi. Mais au final, il ne souffre que d'une contusion.

Granit Xhaka a eu chaud lors de l'entraînement de jeudi. Mais au final, il ne souffre que d'une contusion.

Keystone

Des flaques d’eau partout, des ballons qui n’avancent pas, le tonnerre au loin, des tonnes de flotte qui s’abattent sur le Cornaredo et… Granit Xhaka qui reste au sol de longues minutes, sous le regard inquiet de ses coéquipiers et de Vladimir Petkovic, casquette trempe sur le crâne. Voilà le scénario du film d’horreur qui a failli plomber la Coupe du monde de l’équipe de Suisse, hier, juste après 18 h.

Le régisseur de l’équipe nationale a fini par se relever péniblement, soutenu par deux membres du staff. Touché au genou gauche à la suite d’un duel, le joueur d’Arsenal souffrait et ce ne sont pas les applaudissements du public qui allaient atténuer sa douleur. Car oui, l’entraînement d’hier était ouvert aux spectateurs, ce qui a contribué à l’emballement médiatique qui a suivi.

Emballement médiatique

Les premiers tweets et snaps ont fusé, les articles ont suivi rapidement, et une bonne partie de ces communications indiquaient que le joueur avait pris la direction de l’hôpital. Faux. Il se trouve que l’établissement médical est situé entre le Cornaredo et la «Villa Sassa», la résidence des Suisses, ce qui a peut-être induit les auteurs en erreur, mais Granit Xhaka est bel et bien rentré à l’hôtel pendant que supporters des Gunners et de la Nati s’écharpaient sur les réseaux sociaux, parlant de forfait pour la Coupe du monde et se demandant presque qui Arsenal devait signer à sa place pour attaquer la prochaine saison de Premier League. Bref, l’emballement dans toute sa splendeur. Granit Xhaka l’a d’ailleurs officiellement regretté en fin de soirée lorsqu’il a été acquis qu’il ne souffrait que d’une «contusion osseuse douloureuse», qui lui fera certes manquer le déplacement en Espagne de dimanche, mais ne devrait pas remettre en cause sa participation à la Coupe du monde. Agacé par les rumeurs ayant fleuri en quelques minutes à peine, Xhaka a été troublé par «l’inquiétude faite à ses proches». Un autre à être soulagé s’appelle Pierre-Etienne Fournier. «Nous avons constaté que les ligaments étaient intacts, mais nous voulions avoir des certitudes, y compris en ce qui concerne le ménisque», a indiqué le médecin de l’équipe de Suisse. Quelques jours de repos et il n’y paraîtra plus, même si la date exacte du retour au jeu du numéro 10 de l’équipe de Suisse (qui joue désormais un cran plus bas que son numéro le laisse supposer) n’est pas encore connue.

Vladimir Petkovic ne devrait ainsi pas avoir à rayer son nom de la liste des vingt-trois qu’il enverra lundi prochain à la FIFA, en même temps qu’il la rendra publique. Il restera donc toujours trois noms à tracer, la seule certitude concernant Gregor Kobel, le quatrième gardien, assuré de pouvoir partir en vacances lundi prochain. Pour les deux autres noms, prière de patienter encore un peu pour savoir qui de Silvan Widmer, Edimilson Fernandes, Remo Freuler ou Josip Drmic n’aura pas le droit de monter dans l’avion pour Togliatti le 11 juin. Pour les malheureux élus, la déception sera réelle. Mais Vladimir Petkovic préférera sans aucun doute se priver de deux de ces quatre-là que devoir jeter la carte d’embarquement de Granit Xhaka à la poubelle.

Votre opinion