Publié

OupsXuxa, la femme la plus riche du Brésil, a un passé douteux

La Cour suprême du Brésil a refusé de contraindre Google à censurer des images érotiques de «Xuxa» célèbre présentatrice brésilienne de programmes pour enfants.

Capture d'écran du film «Amor, Estranho Amor».

Capture d'écran du film «Amor, Estranho Amor».

DR

Le Tribunal supérieur de justice (STF) a déclaré sans effet un jugement obligeant Google à empêcher, sous peine d'amende, les recherches liant Maria da Graça Meneghel, dite Xuxa, à la pédophilie, selon un jugement publié mercredi.

La présentatrice de 49 ans, connue pour ses relations passées avec le roi du football Pelé et le champion de Formule 1 Ayrton Senna, voulait faire censurer sur le moteur de recherches les images d'un film tourné dans les années 80, Amor, Estranho Amor (Amour, étrange amour), dans lequel elle paraissait avoir une relation sexuelle avec un adolescent. Elle-même était âgée de 16 ans.

Toutefois, la Cour suprême a accepté l'argument de Google selon lequel il n'existe pas de technologie pour pratiquer une censure aussi spécifique.

Elle a aussi reconnu que le géant américain n'était pas responsable des contenus qu'il recherche sur internet.

La magistrate Nancy Andrigui a déclaré que, dans ce cas, le droit collectif à l'information prévalait sur le respect de la vie privée d'un individu.

La défense de Xuxa n'a pas encore décidé de faire ou non appel de ce jugement, selon le quotidien Valor.

En mai, Xuxa a révélé qu'elle avait été violée jusqu'à l'âge de 13 ans et qu'elle avait reçu une proposition de mariage de l'idole pop Michael Jackson.

(AFP)

Ton opinion