France 2: Yann Moix annonce son départ d'«On n'est pas couché»
Publié

France 2Yann Moix annonce son départ d'«On n'est pas couché»

Après trois ans passés dans l'émission, le chroniqueur explique les raisons qui le poussent à partir.

par
FDA
Yann Moix lors d'une émission d'«On n'est pas couché». Il est surtout connu pour ses coups de gueule.

Yann Moix lors d'une émission d'«On n'est pas couché». Il est surtout connu pour ses coups de gueule.

Dans un entretien publié mardi 22 mai par «Paris Match», l'écrivain Yann Moix annonce son départ de l'émission «On n'est pas couch» de France 2 à la fin de la saison.

«C'est une sorte de contrat tacite, Tous les chroniqueurs qui ont succédé à Zemmour et Naulleau sont restés trois ans. La production m'a dit qu'une quatrième année était envisageable, mais je pense que c'est bien ainsi. L'exercice est passionnant mais épuisant.»

Ce n'est pas une grosse surprise car Yann Moix avait déjà prédit cette situation il y a un an, lors d'une interview sur Europe 1. «Trois ans c’est pas mal. En trois ans, on a fait à peu près le tour des invi­tés. Quatre ans, ça m’in­té­res­se­rait sans doute mais j’ai quand même d’autres choses à faire. Trois ans me semble une très bonne durée», avait-il alors expliqué.

Dans l'hebdomadaire, le chroniqueur fait le bilan de cette expérience télévisuelles. «Je regrette d'avoir été violent, de manière disproportionnée, envers Jean-François Copé, qui était alors un homme à terre», dit-il à propos du député-maire de Meaux, alors éclaboussé par l'affaire Bygmalion. Il revient aussi sur cette conversation horrible avec l'animateur Patrick Sébastien, «qui défendait la violence sur les enfants avec des arguments de beauf»: «Ce type est l'un des moins intelligents que j'aie croisés.»

Pour prendre sa place, Yann Moix évoque le philosophe Raphaël Enthoven, qui «aurait été un bon candidat». «J'ai soufflé un autre nom à Ruquier. Il l'avait aussi en tête. Au final, c'est lui qui décide et qui l'annoncera», conclut-il.

Votre opinion