Canton du Valais: Yannick Buttet peut réintégrer l'armée

Publié

Canton du ValaisYannick Buttet peut réintégrer l'armée

L'enquête fédérale lancée contre de l'ex-conseiller national PDC est terminée. Yannick Buttet retrouve un poste d'officier instructeur. Il peut récupérer son arme de service.

par
cht
Keystone

Yannick Buttet respire. Le président de Collombey-Muraz et ex-conseiller national va pouvoir réintégrer l'armée. Selon la RTS mercredi, l'enquête du Département fédéral de la défense à son encontre est terminée. Il fonctionnera dès le 1er avril en tant qu'officier instructeur dans les Forces terrestres et pourra récupérer son arme de service.

Pour rappel, suite à l'affaire de harcèlement contre son ancienne amante fin 2017, l'armée avait ordonné contre Yannick Buttet des mesures préventives et son arme lui avait été confisquée.

Entretien avec sa hiérarchie

Ces mesures ont pu être levées, explique la RTS, et l'enquête s'est soldée par une «déclaration de sécurité sous réserve». Le lieutenant-colonel, qui était à l'époque vice-président de la Société suisse des officiers, devra toutefois s'entretenir une fois par an avec sa hiérarchie.

Reconnu coupable de contrainte à l'encontre de son ex-maîtresse et d'appropriation illégitime en août dernier (pour de nombreux messages quotidiens pendant plusieurs mois, et pour avoir conservé la clé du domicile de la plaignante), Yannick Buttet avait écopé de 30 jours-amende à 220 francs avec sursis pendant deux ans ainsi que d'une amende de 1320 francs. Il n'avait pas fait appel de ce jugement.

Ton opinion