Football - Zurich prend les commandes, YB arrache le nul
Publié

FootballZurich prend les commandes, YB arrache le nul

Zurich est le nouveau leader de Super League. La formation d’André Breitenreiter a battu Lugano sur la plus petite des marges samedi au Letzigrund.

par
Chris Geiger
Assan Ceesay est inarrêtable en ce début de saison.

Assan Ceesay est inarrêtable en ce début de saison.

Claudio Thoma/freshfocus

Zurich continue de surprendre en Super League. Le club présidé par Ancillo Canepa a provisoirement pris place dans le fauteuil de leader après avoir pris le meilleur sur Lugano (1-0) samedi au Letzigrund devant 7325 spectateurs ravis. Le FCZ compte désormais 20 points en dix sorties de championnat.

Face à des Tessinois venus pour tenir le plus longtemps possible le 0-0, les hommes d’André Breitenreiter ont forcé la décision à la 77e minute grâce à l’inévitable Assan Ceesay, auteur déjà de son 8e but de la saison. Seul l’attaquant brésilien Arthur Cabral, auteur de 11 réussites avec Bâle, fait mieux que le Gambien.

YB bousculé

En ouverture de cette 10e journée, Young Boys avait été tenu en échec par Lucerne (1-1) au Wankdorf. Pas idéal à quatre jours de la réception de Villarreal en Ligue des champions. Dans ce choc des extrêmes, le quadruple champion de Suisse avait d’ailleurs dû attendre les derniers instants de la partie pour arracher un point grâce à une réussite de Moumi Ngamaleu (94e). De quoi légèrement atténuer la frustration liée à plusieurs coups du sort contraires.

Christopher Martins avait, en effet, connu une fin de première période cauchemardesque. Le milieu international luxembourgeois avait d’abord provoqué un penalty en ceinturant Marco Burch (30e). Une sentence alors transformée par Marvin Schulz, auteur de son premier but de la saison en championnat. Neuf minutes plus tard, le demi bernois avait écopé d’un deuxième avertissement, plutôt sévère, pour une semelle sur Filip Ugrinic dans le rond central.

La VAR fait des siennes

Bien qu’en infériorité numérique, la formation de David Wagner avait ensuite pensé égaliser lorsque Christian Fassnacht avait trompé la vigilance de Vaso Vasic (55e). Un but finalement annulé suite à l’intervention de la VAR pour une position de hors-jeu de Moumi Ngamaleu au départ de l’action. Problème? Le milieu international camerounais avait été «lancé» par un adversaire, à l’image de Kylian Mbappé dimanche dernier en finale de la Ligue des nations remportée par la France face à l’Espagne (2-1). Mais il y a finalement eu justice au Wankdorf puisque ce même Moumi Ngamaleu était parvenu à égaliser dans les dernières secondes de jeu.

Malgré ce point arraché, YB reste à une longueur de son grand rival bâlois, qui se déplace dimanche (16h30) à Sion pour la grande première du troisième volet des aventures de Paolo Tramezzani sur le banc valaisan, et à deux points de Zurich. De son côté, le club de Suisse centrale remonte à la 8e place provisoire, mais reste sevré de succès depuis le début de l’exercice, alors que Lugano pointe toujours au 4e rang, en attendant les rencontres dominicales.

Votre opinion