Football - YB doit s’inspirer des exploits bâlois
Publié

FootballYB doit s’inspirer des exploits bâlois

Les Rhénans de la «grande époque» ont terrassé à deux reprises Manchester United. Les Bernois sont-ils capables de créer la surprise à leur tour?

par
Emile Perrin
Yann Sommer (en jaune) est assailli par ses coéquipiers (dont Granit Xhaka et Alex Frei) après l’exploit bâlois de 2011.

Yann Sommer (en jaune) est assailli par ses coéquipiers (dont Granit Xhaka et Alex Frei) après l’exploit bâlois de 2011.

ZUM

Manchester United est certes un immense club, il n’empêche que la Suisse ne lui laisse pas que de bons souvenirs. Il y a bientôt dix ans, le 7 décembre 2011 pour être exact, le FC Bâle signait l’un des plus improbables exploits du football suisse. Ce soir-là, des buts de Marco Streller (9e) et Alex Frei (84e) permettent aux Rhénans – dans le sillage des buteurs, on trouvait Yann Sommer, Xherdan Shaqiri, Granit Xhaka, Fabian Frei ou encore Valentin Stocker – de l’emporter 2-1, de se hisser en huitièmes de finale de la Ligue des champions et d’envoyer les Anglais au «purgatoire» de l’Europa League.

Six ans plus tard, le 22 novembre 2017, Manchester United connaît une nouvelle désillusion au Parc Saint-Jacques. Celle-là ne lui coûte pas d’élimination, mais Michael Lang (unique buteur, à la 89e) et les «Rotblau» – Manuel Akanji, Geoffroy Serey Die, Renato Steffen ou encore Dimitri Oberlin étaient de la partie - signent un nouvel exploit qui leur permettra de disputer les huitièmes de finale, contre l’autre club de Manchester. Pour la petite histoire, les Bâlois, certes battus 4-0 à l’aller étaient aller s’imposer 2-1 à l’Etihad Stadium.

Pour sa part, Young Boys n’a pas encore réussi à s’offrir le scalp de Manchester United. Mais il n’a pu tenter sa chance qu’à une seule reprise. C’était lors de la campagne 2018-2019, le 19 septembre. Lors de la première journée, pour leur baptême en Ligue des champions, les Bernois s’étaient inclinés 3-0 dans leur stade. Paul Pogba, auteur d’un doublé, leur avait fait très mal. Le troisième but mancunien avait été l’œuvre d’Anthony Martial. Au retour, les Ours s’étaient inclinés 1-0 à Old Trafford.

Côté bernois, Von Ballmoos, Camara, Fassnacht ou encore Aebischer avaient beaucoup appris de ces défaites. Lors de la dernière journée, ils allaient écrire l’une des plus belles pages de l’histoire du club en épinglant la Juventus de… Cristiano Ronaldo. Ce 12 décembre 2018, un doublé de Guillaume Hoarau (30e, sur penalty, et 68e) offrait un succès de prestige au champion de Suisse (2-1). De quoi donner des idées pour cette nouvelle campagne de Ligue des champions…

Votre opinion