09.08.2020 à 12:53

Football«YB ne va pas prendre Sion à la légère»

Les Valaisans retrouvent dimanche (16h) Young Boys en demi-finale de la Coupe de Suisse. Trois personnalités du football suisse se penchent sur le duel.

par
Sylvain Bolt
Pajtim Kasami face à Jordan Lefort le 31 juillet dernier.

Pajtim Kasami face à Jordan Lefort le 31 juillet dernier.

KEYSTONE

Les Valaisans peuvent décrocher une place en finale de la Coupe de Suisse, lors de leur déplacement à Young Boys dimanche (16h00). Sion, qui a remporté quatre de ses treize succès en finale contre YB (1980, 1991, 2006 et 2009), ne part clairement pas dans la peau du favori face au champion de Suisse.

Didier Crettenand, ex-joueur de Sion: «Sans public, il n’y a pas d’effet Coupe de Suisse»

KEYSTONE

«Il n’y a pas photo! Young Boys est clairement le favori et reste invaincu cette saison sur son synthétique. Je ne pense pas qu’il y ait un «effet Coupe de Suisse» qui va jouer en faveur de Sion sans spectateurs. C’est vrai que le public a pu jouer un rôle important en faveur des Valaisans dans cette compétition. Comme lors de la finale de 2009 à Berne, quand Sion perdait 2-0 à la mi-temps, avant de faire basculer le match et de s’imposer 3-2… (ndlr: Didier Crettenand était entré en jeu à la 67e minute pour le FC Sion). YB a plus de profondeur de banc et Sion a dépensé beaucoup d’énergie pour se maintenir en Super League avec un contingent limité. Les Bernois, qui n’ont plus soulevé la Coupe depuis 1987, ont deux matches à la maison pour retrouver ce trophée.»

Carlos Varela, ex-joueur d’YB: «Revenir de si loin va permettre à Sion d’être totalement relâché»

KEYSTONE

«Si cela avait été la finale, j’aurais dit 50-50. Mais là, le champion YB est le favori logique. En tant que joueur, je n’ai jamais perdu contre Sion avec YB. Sauf en… finale de Coupe (ndlr: en 2006 et en 2009). Au niveau de l’état de forme et du jeu proposé, Sion aborde cette demi-finale en parfait outsider. Mais cela reste un match de Coupe et YB ne va pas prendre Sion à la légère. De plus, les Valaisans ont évité les barrages et n’ont plus la pression de devoir sauver leur place en Super League. Revenir de si loin va permettre à Sion d’être totalement relâché et cela pourrait lui amener ce petit plus de combativité. Les Valaisans ont l’avantage mental de ne rien avoir à perdre et doivent utiliser cela pour profiter des limites montrées par YB dans le jeu en fin de saison. Pour y croire, Sion devra entrer sur le terrain affamé et tenter de surprendre les Bernois dans le premier quart d’heure.»

Gabet Chapuisat, consultant Teleclub: «Les Valaisans sont un peu juste offensivement»

KEYSTONE

«Young Boys va s’imposer car les Bernois veulent aller au bout dans cette compétition, avec deux derniers matches à domicile. La longueur de leur banc leur a permis d’être champions de Suisse et de gérer cette répétition de matches. Pour créer la surprise, Sion devra se montrer meilleur qu’à Rapperswil (ndlr: victoire 2 à 1 face la formation de Promotion League en quart de finale). Les Valaisans sont un peu juste offensivement. Même si les Bernois ne sont plus aussi flamboyants que la saison passée, ils restent suffisamment solides pour passer l’épaule.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

IgniaciO

09.08.2020 à 14:09

Un enième article, qu'est ce qu'on se marre 😂