Football - YB se sépare de David Wagner

Publié

FootballYB se sépare de David Wagner

Après Bâle, le club bernois a décidé à son tour de faire le ménage en débarquant le successeur de Seoane. Matteo Vanetta nommé à titre intérimaire.

par
Nicolas Jacquier
David Wagner n’est plus l’entraîneur de Young Boys.

David Wagner n’est plus l’entraîneur de Young Boys.

AFP

David Wagner n’est plus l’entraîneur de Young Boys, qui a préféré s’en séparer. Le successeur de Gerardo Seoane quitte le Wankdorf après dix mois seulement après son arrivée en Suisse. 48 heures après le nouvel échec sportif et les deux points perdus contre Lucerne samedi soir, un échec s’ajoutant à la défaite concédée trois jours plus tôt contre Servette, le club de la capitale a tiré la prise.

Un divorce devenu inévitable, Wagner n’étant pas parvenu à donner les impulsions qui auraient permis de jouer la course pour le titre. Arrivé en même temps que lui à Berne, son fidèle adjoint Christoph Bühler a subi le même sort.

Relégué aujourd’hui à 15 points de Zurich, YB ne devrait normalement pas fêter un cinquième titre d’affilée ce printemps. Le limogeage de Wagner intervient exactement deux semaines après celui de Patrick Rahmen à Bâle. Marqué par la victoire de prestige obtenue contre Manchester United en phase de poule de la Ligue des champions le 14 septembre 2021, son bilan global (40 matches à une moyenne de 1,73 point par sortie) s’avérait toutefois nettement insuffisant pour espérer une autre issue.

«Nous sommes arrivés à la conclusion que l'équipe avait besoin d'un nouvel élan»

Christoph Spycher, directeur sportif d’YB

«Nous avons fait un bilan et en discutant avec David Wagner, nous sommes arrivés à la conclusion que l'équipe avait besoin d'un nouvel élan, explique le directeur sportif Christoph Spycher dans un communiqué. Après les derniers matches, nous avons perdu la foi que nous serions capables de renverser la vapeur dans cette constellation.» Le dirigeant du Wankdorf évoque une relation de travail avec un homme demeuré «très ouvert, professionnel et humainement exceptionnel» jusqu'à ce lundi encore. 

Pour l’ancien international helvétique, le technicien allemand au passeport aussi américain paie les pots cassés d’une situation dépassant le cadre du seul coach. «L’entraîneur n’est pas le seul à blâmer s’agissant du fait que nous soyons en retard sur nos objectifs sportifs, devait lâcher ce lundi Spycher. A YB, nous avons toujours fonctionné comme un groupe et chaque personne impliquée doit assumer sa part de responsabilité. Cela s'applique également à moi en tant que responsable, mais bien sûr aussi aux joueurs.»

Pas une bonne nouvelle pour LS

En attendant de trouver une solution plus durable dès cet été, YB a confié la responsabilité de sa première équipe à Matteo Vanetta, qui fonctionnait jusqu’à présent en tant qu’entraîneur assistant et assurera dès à présent l’intérim. Âgé de 43 ans, le Tessinois a longtemps travaillé avec les espoirs du club bernois avant d’incorporer le staff de l’équipe fanion en 2018. En tant que défenseur de métier, Vanetta avait notamment joué à Lugano, Sion, Servette, Carouge et Chiasso durant sa carrière de joueur.

Le successeur de David Wagner effectuera ses débuts sur le banc d’YB en tant que No 1 dimanche contre Lausanne à la Tuilière. Pas vraiment une bonne nouvelle pour la lanterne rouge vaudoise…

Ton opinion