Football - YB: un cœur énorme, des limites tout aussi grandes
Publié

FootballYB: un cœur énorme, des limites tout aussi grandes

Le club bernois a obtenu un bon point face à l’Atalanta mardi en Ligue des champions. Un demi exploit qui masque toutefois certaines lacunes.

par
Chris Geiger
(Berne)

Cette fois, c’est officiel: Young Boys ne disputera pas les 8es de finale de la Ligue des champions. Et ce n’est franchement pas une surprise. Mardi soir, au Wankdorf, au terme d’un match débridé (3-3), la formation de David Wagner a certes décroché son quatrième point de la campagne face à l’Atalanta Bergame, mais ce partage des points s’est révélé insuffisant pour espérer terminer à l’une des deux premières places du groupe F.

Le quadruple champion de Suisse en titre n’a néanmoins pas raté sa qualification sur cette unique rencontre, bien que cette dernière ait été particulièrement représentative des manques bernois à ce niveau de compétition. Car, face à la «Dea», les Jaune et Noir ont, une nouvelle fois, mal géré les moments-clés de la partie. Une mauvaise habitude.

Pour la troisième fois en autant de réceptions, YB a ainsi concédé l’ouverture du score dès le premier quart d’heure. Après Cristiano Ronaldo (13e) pour Manchester United et Yeremi Pino (6e) pour Villarreal, c’est Duvan Zapata (10e) qui a profité des largeurs de l’arrière-garde bernoise pour mettre les Transalpins sur de bons rails dès les premiers instants du match. Frustrant quand on sait que le terrain synthétique du Wankdorf demande habituellement à l’équipe visiteuse un certain temps d’adaptation.

Passivité coupable

Cette réussite a d’ailleurs mis en lumière un manque criant d’expérience au sein d’un bloc défensif nerveux et privé de nombreux cadres (von Ballmoos, Camara et Zesiger blessés, Lustenberger trop juste pour débuter). YB a ainsi été transpercé en deux passes sur son flanc droit, puis s’est montré bien trop laxiste au marquage du Colombien dans l’axe.

Passifs, les Bernois l’ont encore été sur la deuxième réussite des Nerazzurri, tombée dès le retour des vestiaires (51e). Dos au but, Pasalic a eu tout loisir de servir Palomino, seul à l’orée des 16 mètres, qui a pu ajuster le malheureux Faivre. Des largesses que les Jaune et Noir ont payé cash et qui rappellent celles laissées début novembre à Mario sur l’ouverture du score de Villarreal signée Capoue. C’était alors un autre registre (corner), mais la conséquence avait été la même.

Progrès offensifs

Le manque de rigueur des hommes de David Wagner s’est encore cruellement fait ressentir sur le troisième but bergamasque, tombé 193 secondes seulement après le sublime 3-2 de Silvan Hefti. Une nouvelle preuve des difficultés rencontrées par YB en termes de gestion des détails et des instants cruciaux durant cette campagne. La désintégration du mur bernois sur ce coup franc de Luis Muriel est d’ailleurs inexcusable à ce moment-là du match.

Malgré (toutes) ces carences, le quadruple champion de Suisse en titre a su obtenir un point mérité face à une «Dea» qui s’est quelque peu endormie, grâce notamment à sa grande abnégation et aux nets progrès effectués dans les 30 derniers mètres adverses. Contrairement au match aller disputé en Lombardie, où ils s’étaient montrés inoffensifs (un petit tir cadré), Jordan Siebatcheu et ses coéquipiers ont régulièrement porté le danger devant la cage de Juan Musso (15 tirs, dont 7 cadrés), se montrant particulièrement efficaces (43% des frappes cadrées ont terminé au fond).

Les trois réussites bernoises ont récompensé le courage des pensionnaires du Wankdorf, mais n’ont pas pu totalement masquer leurs déficits techniques et physiques. YB terminera son difficile apprentissage du haut niveau dans deux semaines du côté d’Old Trafford. Tout sauf un cadeau. Face à Manchester United, les Jaune et Noir devront impérativement montrer qu’ils ont appris de leurs erreurs s’ils ne veulent pas être punis par un Cristiano Ronaldo en grande forme sur la scène européenne depuis le début de la saison (6 buts, soit autant qu’YB). Surtout qu’en cas de nouvel exploit, ils leur reste un espoir de décrocher la troisième place.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion