Humanitaire: Yémen: le CICR espère un «premier pas» vers une accalmie
Publié

HumanitaireYémen: le CICR espère un «premier pas» vers une accalmie

Au Yémen, les combats s'intensifient, a souligné le président du CICR Peter Maurer. L'organisation fait «tout» pour libérer son employée tunisienne enlevée début décembre.

Un véhicule du CICR au Yémen.

Un véhicule du CICR au Yémen.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le président du CICR Peter Maurer espère que les discussions sur le Yémen la semaine prochaine en Suisse constitueront «un premier pas» vers un cessez-le-feu qui faciliterait l'activité humanitaire. L'organisation fait, elle, «tout» pour libérer son employée tunisienne enlevée début décembre.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) «soutient tout effort politique qui peut amener une accalmie sur le terrain. C'est la seule chose qui change la donne de l'action humanitaire», a déclaré Peter Maurer en marge de la Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Genève.

Au Yémen, mais aussi en Syrie et en Irak, les combats s'intensifient, a souligné Peter Maurer qui s'est rendu en août à Sanaa et à Aden. La situation est «compliquée», même si le CICR connaît bien le Yémen et est présent depuis longtemps dans ce pays.

Les négociations entre le gouvernement, les rebelles Houthis et les proches de l'ancien président Ali Abdallah Saleh doivent avoir lieu le 15 décembre, probablement aux environs de Genève. Elles se tiendront dans un lieu secret et la presse n'y aura pas accès, a indiqué un communiqué des Nations Unies.

Le médiateur des Nations Unies prévoit «dans la mesure du possible» de tenir les médias informés sur les négociations par des mises au point ponctuelles.

(ats)

Votre opinion