Football: Young Boys sera-t-il victime de sa générosité?
Publié

FootballYoung Boys sera-t-il victime de sa générosité?

Le club bernois a permis à ses membres de se procurer six tickets pour le barrage de Ligue des champions contre Étoile Rouge. Or, on trouve des billets sur les plateformes de vente en ligne.

par
Renaud Tschoumy
Le Stade de Suisse sera-t-il jaune et noir ce mercredi soir, où les supporters serbes briseront-ils l'hégémonie des fans de Young Boys?

Le Stade de Suisse sera-t-il jaune et noir ce mercredi soir, où les supporters serbes briseront-ils l'hégémonie des fans de Young Boys?

Keystone

Young Boys pourrait-il être victime de sa générosité? En tout cas, le club bernois, qui reçoit Étoile Rouge Belgrade en barrage aller de Ligue des champions ce mercredi soir (21h au Stade de Suisse), voit réapparaître certains billets sur les plateformes de vente en ligne, leurs prix pouvant grimper jusqu’à 250 francs par ticket. Albert Staudenmann, directeur de communication de Young Boys, fait le point pour «LeMatin.ch».

Albert Staudenmann, quelle a été votre politique en matière de vente des billets pour le match de ce mercredi soir?

Il faut être conscient que ce genre de matches provoque un engouement énorme et que l’on ne peut pas satisfaire tout le monde. Pour ce qui est des billets vendus aux supporters serbes, le règlement UEFA nous impose de mettre 5% du quota global à disposition. Nous avons fait le choix d’augmenter cette norme à 6%.

Et pour les billets vendus à vos supporters?

Nous avons évidemment privilégié nos membres, ce qui est logique. Et nous avons choisi de permettre à chacun de nos supporters d’en acheter six par personne. En raisonnant ainsi, nous avons pensé aux familles et aux groupes d’amis. Maintenant, si certains de nos membres ont des connaissances serbes et choisissent de leur donner ou de leur vendre leurs billets, on ne peut rien y faire. Mais ce n’est pas un problème propre à YB, c’est le lot de tous les clubs qui jouent en Ligue des champions.

Et comment réagissez-vous lorsque vous voyez que des billets sont mis en vente sur des plateformes comme Anibis et que leur prix dépasse les 200 francs?

On n’est évidemment pas contents, c’est une certitude. Mais encore une fois, on n’y peut rien. Tous les clubs européens connaissent ce genre de problèmes. Si certains de nos supporters préfèrent penser à leur profit personnel plutôt qu’à nous soutenir, on ne peut que regretter ou déplorer, mais on ne peut pas se battre là-contre. Quelque part, c’est un risque lié à notre manière de procéder. Mais je ne pense pas que cette dernière soit fausse.

Au moins une certitude: le Stade de Suisse sera plein ce soir…

Oui, nous jouerons à guichets fermés, soit 31'000 spectateurs, en fonction des sièges que nous n’avons pas le droit de mettre à disposition pour des raisons de sécurité. Et nous espérons tous que le stade sera jaune et noir, et pas à majorité rouge et blanche.

Votre opinion