Publié

Ski alpinYule: «Ce sera difficile d’égaler les émotions ressenties l’an passé»

Le Valaisan, vainqueur du slalom d’Adelboden il y a un an, retrouve la piste de son exploit dimanche (10h30) dans une atmosphère bien différente.

par
Sylvain Bolt
Le 12 janvier dernier, Daniel Yule avait offert à la Suisse l’un des moments forts de son année sportive 2020. 

Le 12 janvier dernier, Daniel Yule avait offert à la Suisse l’un des moments forts de son année sportive 2020.

AFP

Daniel, qu’est-ce ça vous fait de revenir sur la terre de votre exploit ici à Adelboden?

C’est sûr que ce sont de bons souvenirs. Après, je pense que l’important est de me concentrer sur la course de dimanche. Bien sûr que je pense à des choses positives de l’année passée, que j’essaie de m’imprégner de l’ambiance par exemple. Mais dimanche, le chrono repart à zéro pour tout le monde. Je ne vais surtout pas me reposer sur les acquis de la saison passée.

Vivrez-vous les mêmes émotions si vous gagnez dimanche?

Ce sera difficile d’égaler les émotions ressenties l’an passé pour ma première victoire à la maison. On l’a vu avec ces géants disputés ici, c’est quand même une atmosphère très spéciale de voir Adelboden sans public. J’adore cette ambiance, sentir l’énergie de la foule.

«J’ai bon espoir que dimanche je serai sur un terrain et dans des conditions qui me plaisent.»

Daniel Yule

Il y a un point positif, puisque vous skierez sur une piste avec de vraies conditions hivernales. Cela doit vous réjouir…

Oui, de ce que j’ai pu voir des conditions pour les géantistes ces deux jours, ça me donne vraiment envie. Cette neige dure devrait mieux me convenir. J’ai bon espoir que dimanche je serai sur un terrain et dans des conditions qui me plaisent.

L’an passé, Daniel Yule était devenu le premier suisse à s’imposer en slalom sur la «Chuenisbärgli» depuis Marc Berthod en 2007. 

L’an passé, Daniel Yule était devenu le premier suisse à s’imposer en slalom sur la «Chuenisbärgli» depuis Marc Berthod en 2007.

AFP

Quel bilan tirez-vous des trois premiers slaloms (7e, 22e, 10e)?

Ces trois courses FIS vous voulez-dire? (il se marre). Non, plus sérieusement, mes résultats étaient corrects, c’était le meilleur que je puisse sortir dans ces conditions de printemps. J’ai encore de la peine à skier vite sur cette neige salée et c’est comme ça pour le moment. J’étais au contact lors de la première manche à Alta Badia (ndlr: 2ème), qui s’est disputée dans des conditions de Coupe du monde. Et puis, je termine 22e à Madonna, à 1’’26 du vainqueur. Avec ce retard, j’ai déjà terminé sur le podium. Les écarts sont infimes cet hiver.

«L’été, quand il y a des séances d’entraînement éprouvantes, c’est agréable parfois de se projeter en arrière et de revivre ces images d’Adelboden»

Daniel Yule, vainqueur du slalom d’Adelboden en 2020

Cela vous arrive-t-il de vous repasser parfois les images de l’an passé, de ce cri du coeur «This is my house!»?

(Il rigole). Oui, bien sûr. Peut-être moins pendant l’hiver, mais l’été quand il y a des séances d’entraînement éprouvantes, c’est agréable parfois de se projeter en arrière et de revivre ces images. C’est pour ce genre de moments qu’on doit se farcir cette longue préparation physique.

Il n’y aura pas de bain de foule cette année. Mais ressentez-vous des attentes du public suisse après l’hiver dernier et ce retour de la Suisse comme meilleure nation?

C'est plutôt difficile de ressentir une pression du public. Cette saison, ce sont vraiment des ambiances particulières. Il manque l'effervescence autour d'un week-end de Coupe du monde. De toute façon, ce sont les attentes envers moi-même qui sont importantes et je suis certainement celui qui en attend le plus de moi-même. Les attentes du public suisse, je les ressens plutôt en tant que supporter des autres skieurs et skieuses suisses. C'est génial d'allumer la TV et de voir les Helvètes tout devant en tant que fan du ski suisse. Après, pour moi, ça me fait de belles jambes que la Suisse soit nation numéro un en début de saison. En tant qu'athlète, je me concentre sur mes performances et sur le fait de montrer mon meilleur ski ce mois de janvier.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé