03.05.2018 à 10:49

VoileYvan Bourgnon a-t-il triché?

Le navigateur suisse se serait fait aider par un Néerlandais et une Allemande durant son passage du Nord-Ouest.

par
R.Ty
Yvan Bourgnon sur son catamaran durant le passage du Nord-Ouest.

Yvan Bourgnon sur son catamaran durant le passage du Nord-Ouest.

Pierre Guyot/Défi Bimedia

L'été dernier, le navigateur chaux-de-fonnier Yvan Bourgnon (46 ans) avait réussi un défi sans précédent: il avait en effet franchi le passage du Nord-Ouest, une route qui relie l'Atlantique au Pacifique par le Nord. Parti en juillet, il avait mis 70 jours pour couvrir les 7500 km en Arctique sur un catamaran de sport de 6,5 mètres, sans habitacle, moteur ni assistance.

Or, des doutes planent sur l'absence d'assistance. Dans un article publié mardi, la Neue Zürcher Zeitung révèle qu'Yvan Bourgnon aurait bénéficié de l'aide d'un Néerlandais et d'une Allemande durant son périple.

Selon les dires de ces deux navigateurs, que le Neuchâtelois a croisés pendant son aventure, ce dernier leur aurait demandé de l'aider. A Weld Harbour (nord du Canada), dans de mauvaises conditions climatiques, il aurait été hébergé pendant six jours sur le bateau néerlandais, qui l'aurait remorqué jusqu'à Fort Ross sur une distance de près de 90 milles marins (environ 170 kilomètres).

Le marin néerlandais lui aurait fourni de la nourriture et un sac de couchage spécial pour résister aux températures polaires. Par ailleurs, la navigatrice allemande lui aurait donné une chaîne d'ancre. Elle insiste même sur le fait que le Neuchâtelois leur aurait demandé à tous les deux de ne pas parler de ce remorquage.

Yvan Bourgnon a fermement démenti ces accusations dans un magazine de voile allemand, poursuit la NZZ. Tout au plus a-t-il admis qu'il avait été tiré «quelques centaines de mètres pour sortir d'une crique», mais qu'il était toujours resté à bord de son catamaran.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!