Football - Yverdon est allé chercher sa promotion
Publié

FootballYverdon est allé chercher sa promotion

Les Nord-Vaudois ont trimé, mais ont fini par battre le SC Cham (3-2). Ils joueront en Challenge League la saison prochaine!

par
Robin Carrel, Yverdon
Yverdon Sport retrouve la Challenge League. 

Yverdon Sport retrouve la Challenge League.

Robin Carrel

Ça fait maintenant trois ans qu’Yverdon court après la promotion et ce n’est pas une semaine de plus ou de moins qui va faire trembler le club du Nord-Vaudois… Mais après s’être fait doubler par Kriens, le Stade Lausanne-Ouchy et le coronavirus les saisons précédentes, les rêves de Challenge League sont finalement devenus réalité, après une rude bataille humide au Stade Municipal face à des Zougois tout sauf conciliants.

Pas besoin donc d’attendre une semaine de plus et un déplacement à Bavois pour que l’objectif soit enfin rempli, après tant de désillusions. Etoile Carouge avait «fait le boulot» plus tôt dans l’après-midi, en ne gagnant pas à Rapperswil (2-2). Les Yverdonnois ont fini par en profiter pour faire la fête, après avoir dû s’employer plus que de raison, au vu de la différence de talent entre les deux formations.

Rappi fait la moitié du chemin

Yverdon n’avait pourtant pas eu le temps de douter. Après une vingtaine de secondes, le portier zougois avait déjà été alerté. Il était chaud, alors Fargues a dû trouver un angle magnifique pour ouvrir le score. On jouait depuis moins d’une minute (56’’ pour être précis). Dans le même temps ou presque, à Rapperswil, les St-Gallois - qui venaient de prendre deux buts en quelques secondes -, ont égalisé à 2-2 contre Etoile Carouge, pavant le terrain vers la Challenge League pour les Vaudois.

Comme il était écrit que rien ne serait simple vers la promotion pour la troupe de Jean-Michel Aeby, ses joueurs ont vendangé deux opportunités et craqué sur une action presque anodine, conclue par une frappe superbe de Wiskemann de l'extérieur du pied (14e). YS a recommencé à presser, mais ni Cortelezzi au rebond à la suite d’un coup franc (34e), ni une tête de Le Neün sauvée in extremis (35e), ni même Alic seul au premier poteau (41e) n’ont réussi à scorer.

Et Mobulu est entré en jeu

Pire, alors que ça commençait fort à sentir le thé (45e+1), une tête apparemment anodine de Bender a trouvé un chemin entre le portier Martin et son filet. De quoi faire ruminer les spectateurs à la pause et résonner les vestiaires vaudois. On s’attendait à une réaction vaudoise, mais le 4-5-1 du SC Cham a longtemps plié sans rompre, avant de voler en éclat.

Et puis il y a eu cette 72e minute et un centre sorti de nulle part, que Mobulu a volleyé au bon endroit pour lancer un dernier quart d’heure de folie. Et puis il y a eu la 82e minute et cette frappe rageuse de ce même Mobulu, qui a fait oublier tous les gestes barrières dans les deux tribunes. Et puis il y a eu l’arrêt miracle de Martin à la 92e. Et puis il y a eu les trois coups de sifflet de l’arbitre, qui a libéré un club qui le mérite tant...

Yverdon - Cham 3-2 (1-2)

Stade Municipal, 100 spectateurs.

Arbitres: Drmic, Weber/Rouiller.

Buts: 1re Fargues 1-0. 14e Wiskemann 1-1. 45e+1 Bender 1-2. 72e Mobulu 2-2. 82e Mobulu 3-2.

Yverdon Sport: Martin; Alic (68e Morelli), Le Neün, Le Pogam, Zeneli; Eleouet (78e Peyretti), Lusuena, Kabacalman, Ninte (62e Mobulu); Fargues (78e Bunjaku); Cortelezzi.

SC Cham: Von Arx; Bender (86e Suta), Bühler, Niederhauser, Wüest (37e Neziri), Riedmann; Rüedi (86e Furrer), Loosli, Siegrist, Wiskemann (75e D. Tanzillo); Hoxha (75e G. Tanzillo).

Notes: Yverdon sans Sejmenovic (convalescent), Danner ni Nioby (blessés).

Avertissements: 31e, Riedmann. 39e, Rüedi. 92e, Kabacalman. 93e, Martin.

Votre opinion