08.12.2018 à 14:22

BDYverdon, future «Cité obscure»

Les auteurs Schuiten et Peeters ont donné une conférence à la Maison d'Ailleurs, prélude à une grande exposition en 2019.

von
Michel Pralong
1 / 5
Calvani, la ville serre, telle qu'imaginée dans les «Cités obscures».

Calvani, la ville serre, telle qu'imaginée dans les «Cités obscures».

Schuiten-Peeters/Casterman
De là, on passe à la capitale française en 2156, telle qu'elle est vue dans «Revoir Paris».

De là, on passe à la capitale française en 2156, telle qu'elle est vue dans «Revoir Paris».

Schuiten-Peeters/Casterman
Le livre 3 de l'intégrale des «Cités obscures» vient de sortir. Les auteurs le dédicacent ce 8 décembre à Yverdon.

Le livre 3 de l'intégrale des «Cités obscures» vient de sortir. Les auteurs le dédicacent ce 8 décembre à Yverdon.

Schuiten-Peeters/Casterman

Sur la carte géographique des univers BD, les «Cités obscures» de François Schuiten et Benoît Peeters, comme leur nom ne l'évoque pourtant pas, brillent d'un éclat particulier. Le dessinateur architecte et l'érudit de tout (et pas mal de Tintin) ont su créer, depuis 1982, un monde parallèle d'une rare cohérence. Les villes que l'on y visite sont l'écho de celles que l'on connaît, juste modifié par une distorsion de l'imaginaire.

Le projet commun des deux auteurs déborde les seules frontières de la BD: il se fonde certes sur le livre, surtout pris en tant qu'objet en soi, mais s'enrichit de photos, films, sons, guides touristiques ou archives de fiction. Et même de conférences. Depuis longtemps, Schuiten et Peeters sillonnent le monde réel pour raconter leurs villes imaginaires, comme des voyageurs qui en reviennent, documents et témoignages à l'appui.

Vedettes de la prochaine expo

Ils n'en avaient plus données en Suisse depuis celle dans les mines de sel de Bex, il y a de cela une dizaine d'années. Celle qu'ils ont présentée samedi 8 décembre à la Maison d'Ailleurs d'Yverdon était donc un petit événement.

Pourtantr, elle n'a été qu le prémisse d'un projet bien plus conséquent. Car si le dessinateur belge et le scénariste français étaient à Yverdon, c'était pour poser les premières bases d'une grande exposition à la Maison d'Ailleurs en automne 2019, dont ils devraient être la partie centrale. Quand on sait que le musée comprend également l'espace Jules Verne, auteur si cher au duo, on peut déjà commencer à rêver de la manière dont ils pourraient y laisser leur empreinte. De façon temporaire ou plus défintive.

Un Blake et Mortimer signé Schuiten

D'ici-là, un autre grande surprise nous attend. François Schuiten fait en effet partie de l'équipe à la base du projet «Scan Pyramids»qui, grâce à des technologies modernes, est parvenu à déceler de nouveaux espaces vides à l'intérieur de la Grande pyramide de Khéops. Des recherches qui sont toujours en cours. On devrait en savoir plus dans les prochains mois. Présent sur place, ayant pu passer de longues heures à l'intérieur même de la pyramide, Schuiten publiera un carnet de croquis de l'expédition. Qui devrait sortir en 2019, en même temps que son album BD, suite du... «Mystère de la grande pyramide» de Blake et Mortimer. Un livre un peu à part des autres prolongements de l'oeuvre d'Edgar P. Jacobs. Schuiten gardera en effet son propre style. Et Blake et Mortimer auront pris un coup de vieux, l'aventure se déroulant dans les années 2000. Comment diable passer du palais de justice de Bruxelles (ou Brüsel?) à la pyramide de Khéops? Réponse dans quelques mois.

Pour appréhender l'éclectisme des deux auteurs, signalons pour finir le récent album «Comme un chef», où l'on découvre la passion que voue Benoît Peeters à un autre univers sans limite: celui de la cuisine. Avec ces deux-là, on n 'est jamais rassasié.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!