Football: Yverdon n’est pas un leader de pacotille

Publié

FootballYverdon n’est pas un leader de pacotille

Un doublé de Koné et un but de Mauro Rodrigues ont permis aux Vaudois de battre Thoune et de s’installer en solitaire en tête du classement.

par
André Boschetti
(Yverdon)
La joie des joueurs d’Yverdon après le 3-1.

La joie des joueurs d’Yverdon après le 3-1.

Pascal Muller/freshfocus

Yverdon Sport est un aussi épatant que logique leader de Challenge League. Une première place au classement qui ne doit rien au hasard ou à un calendrier favorable. Vendredi, devant malheureusement moins de mille témoins – dont une bonne centaine de Bernois – les Nord-Vaudois ont donné une vraie leçon à ce FC Thoune qui figure pourtant parmi les prétendants les plus sérieux au podium.

Une victoire construite avec calme et intelligence qui ne souffre aucune discussion. Le seul petit reproche que l’on peut adresser aux Yverdonnois est d’avoir trop longtemps laissé croire aux joueurs de Mauro Lustrinelli qu’ils pouvaient arracher un nul qui aurait eu des allures de petit hold-up. Un léger suspense – Thoune ne s’est jamais montré dangereux malgré une nette domination territoriale lors des vingt dernières minutes - auquel Mauro Rodrigues mettait fin dans les arrêts de jeu, en contre et dans un angle impossible.

Avant cet heureux épilogue, YS avait fait l’essentiel au cours d’une première mi-temps aboutie et presque à sens unique. Une domination très nette qui débouchait sur huit occasions dont deux se terminaient au fond du but de Ziswiler. Un doublé signé Koro Koné qui porte déjà son total à quatre réussites après seulement 270 minutes de jeu.

L’ouverture du score précoce (9e) de l’ancien Servettien est un parfait résumé de la confiance qui anime actuellement Yverdon et de la justesse de la plupart des choses qu’il entreprend. Alors que quatre minutes plus tôt, la reprise de la tête de Fargues finissait à quelques centimètres du poteau gauche de Ziswiler sur un bon centre tendu de Le Pogam, la même action, initiée cette fois par Sauthier sur le flanc opposé, était parfaitement conclue de la tête encore par Koné. Et cela au nez et à la barbe du géant Nikki Havelaar.

Barès doit trouver les réglages

Sur sa lancée, YS aurait pu doubler son avantage avant que Koné n’obtienne, puis transforme, un penalty des plus logiques (34e). Une avance confortable que les Vaudois auraient même pu creuser un peu plus avant de subir sans dommage la réaction bernoise.

Les mines étaient bien sûr plus sombres du côté de Thoune. Annoncés comme l’un des principaux prétendants à la promotion, les Oberlandais n’ont pas été capables de la révolte attendue après leur départ poussif. Si leur intention d’aller d’emblée chercher haut leurs adversaires était louable, elle n’aboutissait sur rien de concret et encore moins de dangereux pour Kevin Martin. Du moins jusqu’au deuxième but yverdonnois. Piqué par ce double handicap, Thoune parvenait ensuite enfin à inquiéter le gardien vaudois. Par l’entremise de Kyeremateng. Mais les deux tentatives étaient détournées par Martin (35e et 38e).

Un manque de lucidité dans les vingt derniers mètres que le renfort de Gabriel Barès n’a pas encore réglé. Arrivé deux jours plus tôt en prêt de Montpellier et tout de suite titularisé par Mauro Lustrinelli, l’ex-Lausannois n’a logiquement pas encore trouvé ses marques au sein de sa nouvelle équipe. Espérons pour lui et le FC Thoune qu’il apportera la contribution espérée par celui qui fut son entraîneur avec la sélection suisse M21.

Yverdon - Thoune 3-1 (2-0)

Stade Municipal. 910 spectateurs. Arbitre: M. Turkes.

Buts: 9e Koné 1-0, 34e Koné (penalty) 2-0, 47e Touré 2-1, 93e Rodrigues 3-1.

Yverdon: Martin; Sauthier, Malula, Hajrovic, Le Pogam; Kabacalman, Zock (81e Silva); Beyer (71e Mauro Rodrigues), Fargues (86e Sörensen), Hautier (71e Berdayes); Koné (80e Beleck).

Thoune: Ziswiler; Lüchinger (81e Vasic), Havenaar (46e Hefti), Sutter, Bürki; Rüdlin; Barès (84e Schmidt), Ahmed (69e Roth), Bertone; Kyeremateng, Touré (81e Dzonlagic).

Avertissements: 28e Zock, 33e Havenaar, 58e Ahmed, 60e Beyer, 69e Hefti, 85e Rodrigues.

Notes: Yverdon sans Ninte, Miguel Rodrigues ni Samardzic (blessés). Thoune sans Ndongo (suspendu), Castroman ni Dos Santos (blessés).

Ton opinion