Football - Yverdon Sport: l’apprentissage à la dure
Publié

FootballYverdon Sport: l’apprentissage à la dure

Le néo-promu attendra avant d’inscrire son premier point en Challenge League. Défaite 3-0 à Thoune mardi soir.

par
Florian Vaney
(Thoune)
Koro Koné (devant) au contact avec Nikki Havenaar.

Koro Koné (devant) au contact avec Nikki Havenaar.

Claudio De Capitani/Freshfocus

La défense yverdonnoise n’a pas bien compris ce qui lui arrivait, Jean-Michel Aeby a jeté un coup dœil inquiet derrière lui, en direction de la tribune, et c’est l’ensemble des Verts qui accusait le coup. Yverdon Sport se retrouvait là, sur la pelouse de la Stockhorn Arena et sous la pluie bernoise, mené après à peine dix minutes de jeu en ayant pourtant cherché à corriger le tir après la défaite de samedi contre Stade-Lausanne-Ouchy. Moins de gêne à cogner fort dans un ballon encombrant, moins d’hésitation à chercher la profondeur avec des longs ballons, et pourtant un résultat identique. Problème?

Apprentissage difficile

Oui, forcément. Parce que l’apprentissage de la Challenge League peut être douloureux et qu’YS était en train de le comprendre à ses dépens. La bonne formule ne tombe pas du ciel, nécessite plus d’une centaine de minutes de jeu pour être maîtrisée, reste qu’Yverdon espérait sans doute trouver un peu moins de questionnements sur son chemin. Et vu qu’on n’a jamais raison dans la défaite, certaines lacunes ressortaient soudain un peu plus nettement. Comme cette impression que, en certaines occasions, quelques paires de jambes nord-vaudoises cavalaient encore au rythme de la Promotion League.

Sauf qu’arrêter un constat au seul résultat est injuste. La Challenge League peut l’être aussi, et YS ferait bien de s’en méfier. Elle ne prête en tout cas pas toujours aux équipes qui déploient le football le plus sexy. Parce que oui, Yverdon est sexy. Assurément, il cherche à l’être. Les Nord-Vaudois se sont montrés un peu moins soigneux à Thoune que face au SLO, mais on peut imaginer que cela faisait partie des consignes de Jean-Michel Aeby. Toujours est-il que c’est par le jeu que le néo-promu a réagi après le coup de massue de la 9e minute.

L’heure n’est pas à la panique

Cela lui a parfois procuré quelques sueurs froides lorsqu’une balle était perdue au mauvais endroit, mais c’est surtout ainsi qu’il a émergé. En s’appuyant une nouvelle fois sur un excellent Nicolas Gétaz et un Koro Koné précieux dos au but. La seconde moitié de la première mi-temps a presque intégralement été nord-vaudoise et les deux plus grosses chances yverdonnoises sont arrivées après la pause. Hugo Fargues ne parvenait pas à loger son tir où il fallait après un petit pont astucieux, Koro Koné manquait le cadre à la suite d’un rush rageur: YS faisait plus que jamais face à son vrai défaut de ces deux premiers matches. Sa maladresse.

Au tableau final, il est cependant impossible de ne pas se rendre compte qu’Yverdon Sport s’est fait avaler sur la durée. D’autres tomberont face à ce FC Thoune, tantôt joueur tantôt solide, l’heure n’est pas à céder à la panique. Reste que les deux buts inscrits par Saleh Chihadeh (66e) et le transfuge de Stade-Lausanne Roland Ndongo (77e), pour un 3-0 sec, font mal. Prochaine chance d’emmagasiner un premier point: samedi en début de soirée à Wil.

Thoune - Yverdon Sport 3-0 (1-0)

Stockhorn Arena, Thoune.

Arbitre: Nico Gianforte.

Buts: 9e Dos Santos 1-0; 66e Chihadeh 2-0; 77e Ndongo 3-0.

Thoune: Hirzel; Dorn, Havenaar, Bürki, Hefti; Karlen (72e Hasler), Rüdlin; Castroman (62e Schwizer), Dos Santos (80e Roth), Ndongo (80e Josue); Kyeremateng (62e Chihadeh). Entraîneur: Carlos Bernegger.

Yverdon: Salvi; Blum, Hajrovic, Le Pogam, Gétaz; Lusuena (80e Silva), Kabacalman (58e Eberhard); Peyretti (76e Mobulu), Fargues, Ninte (58e Vladi); Koné (80e Beleck). Entraîneur: Jean-Michel Aeby.

Avertissements: Koné (25e), Havenaar (28e), Fargues (30e), Hajrovic (65e), Blum (71e), Le Pogam (85e).

Votre opinion