Football - Yverdon Sport marque son territoire
Publié

FootballYverdon Sport marque son territoire

Les Yverdonnois veulent devenir une équipe qui compte en Challenge League. Leur préparation ne dit pas autre chose pour l’instant. Victoire 3-0 face à Stade Lausanne-Ouchy samedi.

par
Florian Vaney
Jean-Luc Auboeuf

Quelques tacles un peu trop appuyés, des cartons jaunes sortis en amical, une ou deux prises de bec. On est loin de la rivalité qui avait pu naître entre Yverdon Sport et Stade Lausanne-Ouchy ces dernières années en 1re ligue ou en Promotion League. Sans doute parce que le visage des deux équipes a bien trop changé depuis cette époque. Reste que ces accrochages ont donné un peu de relief à l’opposition de samedi matin, finalement vite réglée par Yverdon. Oui Yverdon, le néo-promu, qui a géré l’affaire en inscrivant trois buts en un quart d’heure (3-0 score final).

Sa victoire dit surtout une chose: le club a pris très au sérieux sa montée en Challenge League et cela se ressent. Depuis le temps qu’il l’attendait, on n’imaginait rien d’autre de toute façon. Le temps des enseignements viendra, mais il n’était pas à aller chercher samedi à la Pontaise. La rencontre n’a pas atteint des sommets d’intensité, une quarantaine de joueurs différents ont foulé la pelouse et personne n’a souhaité faire grand cas du résultat final. Logique.

Jean-Luc Auboeuf

Il y a de toute façon une différence assez notable entre Nord-Vaudois et Lausannois à deux semaines de la reprise. Les seconds attendent encore pas mal de monde, à commencer par un joueur offensif de qualité en début de semaine prochaine. Ainsi, plusieurs visages aperçus face à YS pourraient ne pas entrer dans les plans du SLO. Les Stadistes ont eu l’intelligence de prêter plusieurs éléments dans ce cas précis la saison dernière (notamment à Bavois), ils auraient tort de ne pas mettre à profit ce réseau.

La situation d’Amdouni réjouit Stade Lausanne

Puisqu’il est question de Stade Lausanne-Ouchy, il convient aussi de rappeler que le club a sans doute perdu son meilleur joueur à l’intersaison: Zeki Amdouni. Le Genevois s’est retrouvé particulièrement courtisé avant d’opter pour le Lausanne-Sport, où il a déjà inscrit quatre buts en préparation. «Financièrement, on a reçu de meilleures propositions, souligne Yagan Hiraç, le directeur sportif. Mais pour son développement, trouver un club qui accorde autant d’importance aux jeunes, c’était capital. Nos relations avec le LS sont bonnes, l’accord qu’on a trouvé nous satisfait et la situation de Zeki nous réjouit beaucoup.»

Yverdon Sport, de son côté, a donné un sentiment plutôt rassurant au niveau de sa profondeur d’effectif. Cela n’allait pas de soi ces dernières semaines, lorsque le contingent qui a amené les Verts en Ligue nationale a volé en éclats, reste que le YS 2.0 dégage quelque chose. Qui méritera évidemment d’être confirmé. Yverdon a notamment profité de sa promotion pour se rapprocher de Young Boys et l’alliance a déjà permis de commencer à mettre en valeur deux jeunes talents: Shkelqim Vladi, auteur du 2-0 et dont les extérieurs du pied font frissonner, et Mischa Eberhard, élégant milieu de terrain que le monde des grands n’a pas l’air d’effrayer.

Jean-Luc Auboeuf

Les deux vraies questions qui entourent la formation de Jean-Michel Aeby se trouvent là. 1. L’esprit de groupe irréprochable qui animait l’équipe la saison dernière saura-t-il se recréer au plus vite? 2. Qui prendra place en pointe du dispositif nord-vaudois déjà bien huilé? Il s’agit de l’un des derniers postes où le doute plane. Yverdon pourrait annoncer l’arrivée de l’heureux élu prochainement (lundi soir?). Sinon, les solutions se nomment Ridge Mobulu, Hugo Fargues ou Shkelqim Vladi, trois éléments peut-être plus à l’aise derrière l’attaquant, ou sur une aile dans le cas du premier. Reste le jeune Jessé Hautier (17 ans), avant-centre «de métier», qui a eu droit à 45 minutes de jeu samedi.

«On devrait se rapprocher de l’équipe qui débutera le championnat lors des amicaux de la semaine prochaine. Disons au moins à 80%, glisse le coach Jean-Michel Aeby. On termine une semaine de plus sans blessés, c’est idéal.» Le passage en Challenge League, dans le monde professionnel, lui permet surtout de disposer de ses joueurs comme bon lui semble. «On peut s’entraîner deux fois par jour quand on le souhaite. On peut ajouter autant de vidéos qu’il est nécessaire. L’adjoint qui m’a rejoint, Davide Belotti, dispose d’une immense expérience (ndlr: 77 matches de Serie A). C’est agréable de travailler dans ces conditions.» Le 31 juillet, un bon indicatif de ce travail et du chemin parcouru apparaîtra. Yverdon Sport recevra un certain Stade-Lausanne-Ouchy. Avec trois points en jeu, cette fois.

Stade Lausanne-Ouchy - Yverdon Sport 0-3 (0-3)

La Pontaise

Buts: 21e Eleouet 0-1; 22e Vladi 0-2; 35e Kabacalman, pen. 0-3.

SLO: Hammel; Abdallah, Pos, Routis, Rüfli; Cueni; Qarri, Bamba, Hadji, Asllani; Ajdini. Entraîneur: Meho Kodro. Entrés en jeu: Hajrulahu, Hadzi, Hysenaj, Özdemir, Vumbi, Jaton, Laugeois, Danho, Trajano, Steffen.

Yverdon 1re mi-temps: Salvi; Blum, Hajrovic, Rodrigues, Gétaz; Eleouet, Lusuena, Kabacalman, Ninte; Vladi, Fargues. Entraîneur: Jean-Michel Aeby.

Yverdon 2e mi-temps: Martin; Ombala, De Pierro, Jaquenoud, Le Pogam; Da Silva; Peyretti, Eberhard, Kalezic; Mobulu, Hautier.

Votre opinion