Football: Zakaria fait un pas en avant en reculant
Publié

FootballZakaria fait un pas en avant en reculant

Le Genevois est utilisé un cran plus bas, au Borussia Mönchengladbach. Une piste de réflexion en plus pour Vladimir Petkovic.

par
Robin Carrel
Dublin
Le Suisse à la lutte avec Timo Werner.

Le Suisse à la lutte avec Timo Werner.

Keystone

4-3-3 ou 4-2-3-1, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour certains, ça veut dire beaucoup. Prenez Denis Zakaria, par exemple. Régulièrement aligné sur la pointe droite d’un milieu à trois en équipe de Suisse ou en club dans le passé, il vit actuellement un changement intéressant au Borussia Mönchengladbach. Le Genevois joue en «six», donc plus bas sur la pelouse aux côtés du prometteur allemand Florian Neuhaus, et il aime ça.

La presse locale, le «Rheinische Post» notamment, pour ne pas le citer, estime même qu’il y a «franchi un palier». «Personnellement, j’ai connu un bon début de championnat, c’est vrai, a souri l’ancien Young Boy de 22 ans. Je suis content que les journaux disent du bien de moi! Mais personnellement, je ne me penche pas sur ce que racontent les médias. Je reste concentré sur mon foot et on verra à la fin de la saison où ça me mène.»

Oublier la Ligue des Nations

A ce «nouveau poste», avec son volume de jeu et sa capacité à se projeter, Zakaria peut faire réfléchir son sélectionneur Vladimir Petkovic à ajuster son schéma tactique, histoire d’épauler Granit Xhaka, plus à l’aise dans l’orientation du jeu que dans la récupération. «Six et huit, ce sont deux positions que j’aime bien, analyse le… No 8 de «Gladbach». Mais quand je joue un cran plus bas, je pense que c’est plus facile pour moi. Ainsi, je peux arriver depuis derrière et me propulser vers l’avant. Mais j’apprécie aussi le rôle de «piston»…»

Le Suisse est un profil souvent recherché et donc souvent cité dans la rubrique des transferts estivaux. Lui assure avoir passé un été tranquille et ne pas avoir attendu derrière son smartphone. «Après la petite déception de nos deux défaites lors de la Ligue des Nations, je suis parti tranquillement en vacances pour me sortir tout ça de la tête, sourit-il. Ensuite, je me suis concentré sur le début de saison avec le Borussia Mönchengladbach, pour y faire de bons débuts. Pour le reste, c’est mon agent qui gère tout ça pour moi… Je n’ai même pas su s’il avait reçu des coups de fil pendant le mercato!» S’il continue à franchir des paliers, l’été prochain devrait être encore un peu plus chaud. Enfin, surtout pour la batterie du téléphone de son représentant.

Votre opinion