10.11.2016 à 13:15

AllemagneZalando voit son bénéfice progresser

Le leader européen de la vente en ligne d'habillement se porte bien malgré un fléchissement des ventes.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Zalando a dégagé un bénéfice en hausse au 3e trimestre. La performance a été réalisée en dépit d'un ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires, lié à un temps clément ayant affecté les ventes d'hiver.

Le groupe allemand a confirmé jeudi s'attendre à une croissance de ses ventes pour 2016 proche du haut de sa fourchette de 20-25%. Rubin Ritter, membre du conseil d'administration, s'est également dit optimiste pour les ventes durant la période du «Black Friday» (25 novembre) et de la saison des fêtes de fin d'année.

«Nous attendons avec impatience un excellent quatrième trimestre», a-t-il déclaré à la presse lors d'une conférence téléphonique. La fédération allemande du commerce de détail HDE a indiqué cette semaine prévoir une hausse des ventes pour la période de Noël, avec un bond 12% pour le commerce électronique à 12,3 milliards d'euros.

Au-delà des prévisions

Zalando a publié un bénéfice ajusté avant intérêts et impôts (EBIT) au troisième trimestre de 19,5 millions d'euros (20,8 millions de francs), au-dessus de la prévision moyenne des analystes établie à 15,7 millions. La marge ajustée est ressortie à 2,3%.

«La marge a été légèrement meilleure qu'attendu, à 2,3% contre 2% prévu, et nous nous attendons à ce que les investisseurs soient rassurés par la confirmation des prévisions de ventes pour l'année entière», a déclaré Jamie Merriman analyste chez Bernstein, qui a relevé son conseil à «surperformer» sur le titre.

Zalando a confirmé sa nouvelle prévision donnée le mois dernier d'une marge d'EBIT ajustée de 5 à 6% en 2016, la rentabilité du groupe étant soutenue par une logistique et un marketing plus efficaces.

Concurrence d'Amazon

Les ventes trimestrielles du groupe ont augmenté de 17,1% à 835 millions d'euros, contre 25% au trimestre précédent. Le taux de croissance sur le trimestre a ralenti fortement sur ses marchés principaux en Allemagne, en Autriche et en Suisse, passant de 34,4% il y a un an à 9,7%.

Selon les analystes d'UBS, Zalando doit augmenter ses frais en marketing pour maintenir la croissance des ventes face au géant américain Amazon, qui a accru ses investissements dans la mode.

Rubin Ritter n'est cependant pas de cet avis, estimant qu'Amazon est plus focalisé sur les collections anciennes et les articles de base, comparé à Zalando qui propose les derniers articles à la mode.

«Nous nous adressons à une clientèle beaucoup plus à la mode, à la recherche d'un assortiment pertinent basé sur des recommandations (...) et non pas le tout-venant», a-t-il dit.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!