Cyclisme: Zdenek Stybar s'impose, Tony Martin se blesse

Publié

CyclismeZdenek Stybar s'impose, Tony Martin se blesse

La 6e étape du Tour de France a été remportée au Havre par le coureur tchèque. Son coéquipier maillot jaune est tombé dans le dernier kilomètre et s'est blessé à l'épaule gauche.

Le Tchèque Zdenek Stybar (Etixx) a enlevé la 6e étape du Tour de France, jeudi à l'arrivée au Havre, marquée par la chute de son coéquipier allemand Tony Martin, porteur du maillot jaune.

Martin a chuté dans le dernier kilomètre, sur une route large en montée, et a emmené à terre plusieurs coureurs, notamment le vainqueur sortant du Tour, l'Italien Vincenzo Nibali, et l'Américain Tejay Van Garderen.

L'Allemand, blessé à l'épaule gauche, est remonté sur le vélo après plusieurs minutes. Le bras en bandoulière, il a dû être poussé par plusieurs coéquipiers pour franchir la ligne et conserver son maillot jaune, les temps étant neutralisés dans les trois derniers kilomètres en cas de chute ou d'accident matériel.

Sur la ligne, Stybar a précédé de deux secondes un premier groupe réglé par le Slovaque Peter Sagan, deuxième pour la troisième fois depuis le départ du Tour. Le Tchèque de 29 ans, ancien champion du monde de cyclo-cross, a enlevé son premier succès dans le Tour auquel il participe pour la première fois.

Pour la première fois dans l'histoire, un coureur d'Afrique noire, l'Erythréen Daniel Teklehaimanot, a endossé un maillot distinctif, le blanc à pois rouges qui désigne le leader du classement de la montagne.

Dans cette étape, le vent souvent défavorable a découragé les attaquants, hormis l'échappée du jour conduite par Teklehaimanot, le Français Perrig Quémeneur et le Belge Kenneth Vanbilsen, pourtant blessé à un genou la veille.

Le trio, nanti d'un avantage maximal de l'ordre de douze minutes, a ouvert la route jusqu'à la dernière heure dans cette étape de 191,5 kilomètres, longeant dans ses deux derniers tiers le littoral côtier de la Manche.

Teklehaimanot, le premier coureur d'Afrique noire subsaharienne à participer au Tour (avec son compatriote Merhawi Kudus), est passé en tête dans les trois petites côtes au programme. Il a récolté au passage le maillot à pois rouges qui était son objectif, tout comme lors du récent Dauphiné.

Vanbilsen, qui a distancé ses compagnons à 12,5 kilomètres de l'arrivée, a prolongé l'effort jusqu'au seuil des 3 kilomètres, avant le coup de théâtre du final.

(AFP)

Ton opinion