Ski alpin: Ramon Zenhäusern s’est pris les pieds dans le tapis
Actualisé

Ski alpinRamon Zenhäusern s’est pris les pieds dans le tapis

Le Haut-Valaisan (4e de la première manche) a été éliminé dimanche au slalom de Lenzerheide. Loïc Meillard (5e) a signé le meilleur résultat suisse.

par
Ugo Curty
(Lenzerheide)
Ramon Zenhäusern a raté une très belle occasion à Lenzerheide.

Ramon Zenhäusern a raté une très belle occasion à Lenzerheide.

Fabrice Coffrini/AFP

Ramon Zenhäusern n’est pas parvenu à fêter son cinquième podium de la saison lors du dernier slalom de l’hiver. Aux finales de Lenzerheide, le Haut-Valaisan était à la lutte avec l’Autrichien Manuel Feller. «Zeno» (4e de la première manche) a pourtant craqué sur la fin, offrant la victoire à l’Autrichien.

La remontada de Luca Aerni

Luca Aerni (16e ce matin) a signé une belle remontée en début d’après-midi. Le Valaisan (7e au final) a découpé le bas du parcours pour signer le meilleur temps absolu sur ce second tracé. Il a notamment devancé le Genevois Tanguy Nef (10e). Leur coéquipier Loïc Meillard (5e) s’est, lui, cassé les dents sur le temps d’Alexis Pinturault (3e).

Le Français a fêté avec la manière la réception de son gros globe de cristal. Au final, il devance Marco Odermatt de 167 points. Un classement général dont Loïc Meillard rate le podium pour neuf unités seulement. L’Autrichien Marco Schwarz, vainqueur du globe de slalom et premier de la première manche dimanche, a reculé au 6e rang.

Daniel Yule a été éliminé dès la première manche. «Cela fait du bien quand ça s’arrête», a lâché le Valaisan qui a connu une saison très compliquée. Petite sensation à Lenzerheide, le champion du monde Sebastian Foss-Solevaag a, lui aussi, connu le même sort. Le Norvégien n’était plus sorti prématurément en Coupe du monde depuis plus de deux ans (et les finales de Soldeu en mars 2019).

Grange a tiré la prise

Dimanche, ce dernier slalom de l’hiver a aussi été marqué par le départ à la retraite de Jean-Baptiste Grange. Le Français de 36 ans s’est élancé en premier lors de la deuxième manche pour saluer tout le monde le long du tracé. Le double champion du monde de la discipline a été fêté par ses coéquipiers dans l’aire d’arrivée.

Votre opinion