Présidentielle française: Zidane, de Funès, Superdupont: florilège de bulletins nuls mais drôles
Publié

Présidentielle françaiseZidane, de Funès, Superdupont: florilège de bulletins nuls mais drôles

Des Français ont glissé des noms improbables dans les urnes. On a même trouvé une petite annonce pour donner un chat.

par
R.M.
À Lyon, un bulletin pour Louis de Funès a été retrouvé. Avec un joli photomontage.

À Lyon, un bulletin pour Louis de Funès a été retrouvé. Avec un joli photomontage.

Twitter

Lors du second tour de l’élection présidentielle française, près de 800 000 bulletins (790 946) ont été considérés comme nuls, a rapporté le Ministère de l’intérieur. Il s’agit de bulletins déchirés, annotés, ou ne portant pas le nom d’un des deux finalistes. Parmi eux, on trouve des perles, rapporte la presse française ce lundi.

D’abord saluons deux obstinés. Une électrice ou un électeur d’un bureau de vote de Verneuil-sur-Seine, dans les Yvelines, s’évertue à voter pour Mylène Farmer. Ça a été le cas lors de la dernière présidentielle, en 2017, puis lors des élections départementales, municipales et européennes, rapporte «Le Parisien». Et la tradition a été perpétuée: la chanteuse a eu droit cette année à un grand bulletin très coloré.

Aux Ulis (Essonne), en région parisienne, on trouve un autre têtu, nostalgique. Un bureau de vote trouve un bulletin au nom de François Mitterrand à chaque présidentielle depuis 40 ans.

Dans cette même commune, Zinédine Zidane a obtenu une voix.

Dans la région lyonnaise, «Le Progrès» a également répertorié des votes insolites. Dans le désordre: un vote pour Karim «KB9» Benzema, un pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky, un pour le personnage de BD Superdupont, un pour l’ancien président Georges Pompidou ou un dernier pour Louis de Funès, avec un joli photomontage.

De son côté «Le Dauphiné» s’est penché sur les votes de l’agglomération grenobloise. Le quotidien a trouvé plusieurs bulletins indiquant «Marine Macron», mais aussi des images représentant le grand Schtroumpf, un chat avec une couronne ou les Pieds Nickelés. Un message sympa d’encouragement a aussi été déniché.  «Pas trop chiant le dépouillement? Je ne vote pas, je prends juste des nouvelles», pouvait-on lire…

BFMTV cite deux perles de la région parisienne. Dans le XVe arrondissement, quelqu’un a donné sa voix à Vladimir Poutine. Et dans le XIXe, un esprit taquin a donné non pas sa voix mais un peu d’argent à Valérie Pécresse, la candidate LR qui avait fait un appel aux dons après son premier tour catastrophique. «Pour Valérie Pécresse la pôvre», indique le bulletin, sur lequel une pièce d’un centime d’euro est scotchée.

«Ouest France», enfin, s’est rendu à Falaise, dans le Calvados. Le journal a trouvé un bulletin contenant un petit gilet jaune ou un autre au nom de «Mapen Lecron». Mais surtout l’initiative la plus inattendue du jour: quelqu’un a laissé dans l’urne une annonce d’adoption pour un jeune chat nommé Texas… «Chat très câlin, pot de colle, joueur. Un amour», était-il précisé.

Votre opinion