Football: «Zubi» et Servette, c’est fini!
Publié

Football«Zubi» et Servette, c’est fini!

Pascal Zuberbühler ne restera pas à la direction technique du SFC. «Une décision prise depuis longtemps», assure l’ancien gardien international.

par
Renaud Tschoumy
Pascal Zuberbühler ne portera plus les couleurs servettiennes.

Pascal Zuberbühler ne portera plus les couleurs servettiennes.

Eric Lafargue

Pascal Zuberbühler (44 ans) et le Servette FC, c’est fini! L’ancien gardien international et le club grenat ont mis un terme à leur collaboration. «Les récents événements ne sont pour rien dans cette issue, assure Zuberbühler. Ma décision était pris depuis longtemps ce printemps, quelle qu’ait été la catégorie de jeu de Servette la saison prochaine.»

Le géant thurgovien motive sa décision par des raisons familiales. «Depuis la naissance de nos jumeaux (ndlr: son épouse Beatriz a mis Nevil et Nuria au monde le 9 juillet 2014), cela devenait difficile de concilier les deux. Je passais le plus clair de mon temps à faire des kilomètres entre notre domicile de Derendingen (SO) et Genève. On a envisagé de déménager, mais on a renoncé en raison du suivi médical de nos enfants (ndlr: ils sont nés 2 mois avant-terme). Et j’ai pris ma décision ce printemps, bien avant les ennuis connus par le club. Ma vie était devenue trop intensive.»

«J’aime les challenges difficiles»

De son passage à Servette, Zuberbühler veut retenir «une expérience au cours de laquelle j’ai appris énormément. Sportivement, on a fait un miracle cette saison en restant dans la course à la promotion aussi longtemps. Et on a réussi à établir un véritable trait d’union entre l’Académie et l’équipe première. Je savais en acceptant de venir que je me fixais un challenge difficile, mais j’aime ça.»

L’avenir de Zuberbühler n’est pas encore défini. «J’ai énormément de propositions. Je vais encore prendre le temps de réfléchir quelques jours. Ce qui est sûr, c’est que je garderai mon job à temps partiel d’entraîneur des gardiens pour la Fédération des Philippines.»

Et qu’il n’est désormais plus Servettien.

Votre opinion