Hockey – Cross-check de Barberio: Zurich remet une couche
Publié

HockeyCross-check de Barberio: Zurich remet une couche

Après les événements de dimanche, le club zurichois a publié un communiqué de presse dénonçant le comportement du capitaine du LHC, qui doit selon le Z être «clairement puni».

Le comportement de Mark Barberio (à dr.) ne plaît pas du tout aux Zurich Lions

Le comportement de Mark Barberio (à dr.) ne plaît pas du tout aux Zurich Lions

Claudio Thoma/freshfocus

Deux jours après les événements du Hallenstadion et le cross-check de Mark Barberio sur Garrett Roe (mâchoire cassée), qui devrait valoir au capitaine du Lausanne HC une nouvelle sanction après son enchaînement piquage - charge contre la bande sur Sven Andrighetto en play-off 2021 (6 matches de suspension), les ZSC Lions ont remis une couche en publiant un communiqué de presse, mardi soir.

Signé Peter Zahner, CEO du club, le texte dénonce notamment des actions qui «n'ont pas leur place dans le hockey sur glace suisse». «Les joueurs qui n’honorent pas les valeurs fondamentales que sont le respect et la santé devraient se poser de sérieuses questions. S'excuser après chaque incident, mais ne pas en tirer de leçon, n'a aucun sens ni aucune valeur», peut-on lire au sujet du Québécois, qui avait regretté son geste directement après la rencontre, dimanche.

«Ces gestes intentionnels et irrespectueux envers d'autres joueurs doivent être clairement punis», avance Peter Zahner, comme pour laisser entendre qu’il attend de la Ligue une sanction exemplaire (une procédure a été ouverte et une décision pourrait tomber mercredi).

Le CEO regrette par ailleurs que les arbitres n’aient pas vu le cross-check de Mark Barberio sur Garrett Roe dimanche, dans le feu de l’action. Ni un autre coup de canne que le capitaine lausannois avait asséné au même attaquant américain lors des derniers play-off, quelques jours avant son dérapage face à Sven Andrighetto.

Le communiqué des ZSC Lions est accompagné d’une vidéo mettant en scène les gestes mentionnés.

Pour mémoire, le club zurichois avait aussi participé à mettre le feu aux poudres il y a sept mois en quarts de finale, en faisant l’éloge de son défenseur Christian Marti, lequel avait sorti Denis Malgin (blessé) de la série, d’une charge appuyée contre la bande lors de l’acte II.

Mark Barberio avait disjoncté deux rencontres plus tard, avant que Sven Andrighetto n’inflige à son tour un cross-check fautif sur Charles Hudon au cours du cinquième acte. A l’époque, le LHC avait fait part de son désaccord face à la sanction infligée à l’attaquant du Z (1 match de suspension) et avait remis en question l’équité dans la Ligue dans un montage vidéo. Peter Zahner avait alors parlé d’une attitude de «jardin d’enfants».

La suite au prochain épisode.

(Sport-Center)

Votre opinion