26.05.2017 à 11:55

SuisseZurich: «pas de place» pour les islamistes suisses

Le gouvernement zurichois refuse d'accueillir des événements organisés par le Conseil central islamique suisse.

Au début du mois, le CCIS a dû annuler une conférence prévue à Zurich. Elle s'est finalement tenue à Istanbul. (Vendredi 26 mai 2017)

Au début du mois, le CCIS a dû annuler une conférence prévue à Zurich. Elle s'est finalement tenue à Istanbul. (Vendredi 26 mai 2017)

Archives, Keystone

Il n'y a «pas de place» dans le canton de Zurich pour les événements organisés par le Conseil central islamique suisse (CCIS). Tel est l'avis du gouvernement zurichois qui se base sur les évaluations de différents services fédéraux dont le Service de renseignement.

Le Conseil d'Etat répond ainsi à une interpellation parlementaire de l'UDC et de l'UDF. Au début du mois, le Conseil central islamique suisse a dû annuler une conférence organisée au World Trade Center de Zurich, le propriétaire des lieux ne voulant pas être «associé à des manifestations du CCIS». L'organisation proche des idées salafistes avait du même coup déplacé l'événement à Istanbul.

Le gouvernement zurichois n'entend pas tolérer des manifestations fortement soupçonnées de propager des idées extrémistes et qui menacent «très vraisemblablement» le calme et l'ordre public, écrit-il. Selon le Service de renseignement de la Confédération, plusieurs membres dirigeants du CCIS sont sous le coup de procédures pénales pour d'éventuelles violations de la loi fédérale sur l'interdiction des groupements Al-Qaïda et Etat islamique.

Il y a trois semaines, le directeur zurichois de la sécurité Mario Fehr (PS) avait en outre recommandé aux communes du canton d'interdire l'action de distribution du Coran de l'association «Lies!» ou d'organisations salafistes qui lui sont liées.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!