Football: Zurich tient Arsenal en respect, pas au score

Publié

FootballZurich tient Arsenal en respect, pas au score

Largement dominés par le leader de Premier League pour leur premier match d’Europa League, les Zurichois ont trouvé d’étonnantes ressources pour s’en sortir avec les honneurs. Défaite 1-2.

par
Florian Vaney
(Saint-Gall)

Faux domicile ou vrai déplacement? Privés de leur campagne européenne au Letzigrund, les Zurichois ont occupé le Kybunpark de Saint-Gall comme si de rien n’était. L’antre des «Brodeurs» a même l’immense avantage d’être bâtie sans piste d’athlétisme, ce qui n’a pas manqué de donner une ampleur très appréciable à l’immense prestation vocale de la Südkurve zurichoise. Le défi que représente la réception d’Arsenal y est assurément pour quelque chose, mais le FCZ a bien joué à douze jeudi soir.

Il fallait au moins ça pour malmener un leader de Premier League qui n’avait pas prévu de se laisser aller à trop de fantaisies durant son périple suisse. Les Gunners ont mis un coup de boost d’entrée, ont ouvert le score assez facilement au quart d’heure par Marquinhos et leur colossale supériorité technique était supposée les mener tranquillement au coup de sifflet final avec les trois points.

Dans la pratique, on a pu se rendre compte que ce Zurich au fond du gouffre en championnat avait su préparer quelques manœuvres pertinentes pour déstabiliser Granit Xhaka (copieusement sifflé dès qu’il gardait la balle plus d’une seconde en sa possession) et ses coéquipiers. Le plus dur aura été de sortir du pressing adverse, mais lorsque les hommes de Franco Foda y sont parvenus, quelques éclairs ont émergé.

C’est comme si l’entraîneur du FCZ avait distillé son plan à 15’000 Zurichois. Dès qu’une contre-attaque s’emmanchait, un souffle jaillissait des tribunes. Ce n’est pourtant pas grâce à un de ces élans que le suspense a atterri dans cette rencontre. Zurich a bénéficié d’un penalty un peu venu d’ailleurs, Mirlind Kryeziu a transformé (44e, 1-1): l’exploit n’était plus qu’à une petite mi-temps.

Il s’est envolé à l’heure de jeu, quand Marquinhos (encore) trouvait la tête d’Eddie Nketiah pour le 1-2. L’avant-dernier de Super League a alors fait valoir d’étonnantes ressources pour maintenir l’incertitude du résultat jusqu’au bout. En vain, mais l’attitude était admirable. On pouvait s’attendre à bien pire.

Zurich - Arsenal 1-2 (1-1)

Kybunpark, Saint-Gall, 17’070 spectateurs.

Arbitre: Mohammed Al-Hakim (SUE)

Buts: 16e Marquinhos 0-1; 44e Kryeziu, pen. 1-1; 62e Nketiah 1-2;

Zurich: Brecher; Boranijasevic, Kamberi, Kryeziu, Aliti; Selnaes; Okita (80e Avdijaj), Dzemaili (67e Conde), Krasniqi (67e Marchesano), Guerrero (67e Rohner); Tosin (80e Santini). Entraîneur: Franco Foda.

Arsenal: Turner; Tomiyasu, Holding, Gabriel, Tierney (69e Zinchenko); Vieira (69e Odegaard), Lokonga, Xhaka; Marquinhos (69e Saka), Nketiah (78e Jesus), Martinelli. Entraîneur: Mikel Arteta.

Avertissement: Kryeziu (18e, jeu dur).

Ton opinion