Vendredi 24 janvier 2020 | Dernière mise à jour 14:31

Berne Près de 1500 personnes à la manif anti-WEF

La manifestation anti-WEF a réuni quelque 1500 personnes samedi après-midi dans les rues de la capitale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les milieux autonomes de gauche avaient appelé à la manifestation anti-WEF. Cette année, la venue annoncée du président américain Donald Trump à Davos (GR) a fait grossir les rangs des protestataires, qui étaient moins nombreux ces dernières années.

La manifestation n'était pas autorisée. Le Groupe de jeunesse révolutionnaire de Berne, qui a appelé à défiler, n'en avait pas fait la demande. Les participants se sont réunis dans l'après-midi au centre-ville. La police était bien présente, mais a fait preuve de retenue, procédant à quelques contrôles de personnes.

Le cortège a voulu se rendre devant l'ambassade des Etats-Unis, mais la police lui a barré le chemin. La Place fédérale avait également été bouclée. Aucune altercation ni dégât n'avaient été signalés au terme de la manifestation, qui s'est dissoute vers 16h30 devant la Reitschule, le centre autonome de la ville.

Dans plusieurs villes

Au début des années 2000, la contestation des opposants à la globalisation contre le WEF était à son comble. Depuis lors, la rencontre est placée sous très haute sécurité et Davos ressemble à un camp retranché.

Les manifestations avaient par la suite essaimé dans d'autres villes suisses, dont Berne. Elles dégénéraient toujours en batailles de rue. Progressivement, le chahut des anarchistes autonomes de gauche a supplanté les critiques des milieux anti-globalisation, qui portaient sur le contenu du Forum économique mondial. De nombreux opposants à la globalisation ont donc essayé de communiquer leurs revendications par d'autres moyens.

Ces dernières années, les protestations contre le WEF se sont calmées. Mais la venue de Donald Trump pourrait raviver les émotions. Une manifestation est annoncée pour le 23 janvier à Zurich sous le slogan «Trump: Welcome to Hell» («Trump: bienvenue en enfer»). Les organisateurs ont demandé une autorisation, selon leurs propres indications. Le même jour, le WEF débutera à Davos. (ats/nxp)

Créé: 13.01.2018, 16h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.