Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 15:10

Genève Incendies en série à Plainpalais

La Brigade genevoise vol et incendie a ouvert une enquête après que 24 véhicules ont été incendiés en moins d'un mois.

Le quartier de Plainpalais touché par une série d'incendies sur des véhicules.

Le quartier de Plainpalais touché par une série d'incendies sur des véhicules. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voitures, fourgons, motos, scooters, vélos: 24 véhicules ont brûlé entre le 12 janvier et samedi dans le quartier de Plainpalais, à Genève. La Brigade vol et incendie enquête sur cette série d'incendies volontaires commis en soirée ou de nuit.

«On ne peut pas affirmer clairement qu'il y a un lien entre les incendies. Mais il y a une proximité géographique évidente, et ils sont tous intentionnels», a indiqué mercredi à l'ats le porte-parole de la police genevoise Silvain Guillaume-Gentil, confirmant une information publiée sur le site tdg.ch.

Le 12 janvier, à 21h45, un fourgon était la proie des flammes à la rue Prévost-Martin, suivi à 22h par deux voitures à la rue Dancet. Un autre fourgon a été incendié deux jours plus tard, ainsi qu'une voiture le 17 janvier. Depuis, trois vélos, deux voitures et quatorze deux-roues motorisés ont brûlé dans le quartier. (ats/nxp)

Créé: 07.02.2018, 16h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.