Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Coronavirus Plus de 650'000 employés au chômage partiel

Près de 51'000 entreprises en Suisse ont demandé à bénéficier de ce système face à la pandémie de Covid-19, a annoncé ce vendredi le ministre de l'économie Guy Parmelin.

Le Conseil fédéral a prévu un programme d'aide de 42 milliards de francs pour soutenir l'économie pendant la crise du coronavirus.

Le Conseil fédéral a prévu un programme d'aide de 42 milliards de francs pour soutenir l'économie pendant la crise du coronavirus. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le nombre de demandes de chômage partiel continue d'augmenter. Quelque 51'000 entreprises ont demandé à bénéficier de ce système pour 656'000 de leurs employés. Cela représente 13% des employés, a déclaré vendredi à la presse le ministre de l'économie Guy Parmelin.

Le personnel des offices du travail fait tout son possible pour répondre aux demandes. Mais les retards de paiement sont inévitables, a prévenu le conseiller fédéral en lançant un appel à la compréhension.

Le Conseil fédéral sait que beaucoup de personnes voudraient travailler, mais en sont empêchées par les mesures de lutte contre le coronavirus, a relevé le ministre. Le Conseil fédéral a prévu un programme d'aide d'une ampleur inégalée, soit 42 milliards de francs. (ats/nxp)

Créé: 27.03.2020, 15h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.