Samedi 24 août 2019 | Dernière mise à jour 01:13

Vote 70 francs de moins par mois pour les «profiteurs» du social?

Ce dimanche, le canton de Berne se prononce entre un durcissement ou un renforcement de l'aide sociale. C'est un vote test qui ne manquera pas d'attirer l'attention des autres cantons.

Un tour de vis pour les bénéficiaires de l'aide sociale ? Un tour de vis pour les remettre au travail ? La polémique a fait rage ces dernières semaines dans le canton de Berne.

Un tour de vis pour les bénéficiaires de l'aide sociale ? Un tour de vis pour les remettre au travail ? La polémique a fait rage ces dernières semaines dans le canton de Berne. Image: istock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le terme «Abzocker» en Suisse alémanique signifie en français un tricheur ou un profiteur. Outre-Sarine, c'est un terme qui connaît régulièrement ses heures de gloire dans le discours politique. Cette notion de «profiteur» de l'aide sociale a été au cœur d'une brûlante campagne qui s'achève cette semaine dans le canton de Berne. Dimanche, on saura si les Bernois veulent donner encore un tour de vis aux plus démunis d'entre eux.

Facture qui explose

Au départ, il y a le constat que le canton a été confronté ces dix dernières années à une augmentation sensible de la facture de l'aide sociale. Elle est passée de 303 millions de francs en 2006 à 469 millions en 2017. Durant cette période le nombre de bénéficiaires n'a pas augmenté, il a même légèrement diminué de 48 800 à 46 500, montrant par là que les personnes restent plus longtemps à l'assistance. La facture est partagée 50/50 entre le canton et les communes.

Jusqu'à 30% de moins

Pour freiner cette hausse, la majorité bourgeoise du Grand Conseil a proposé de rendre moins attractive l'aide sociale par une coupe de 8% pour tout le monde. Pour les personnes entre 18 et 25 ans, cette ponction est même de 15 %. Elle peut atteindre 30% pour qui ne suit pas de formation ou n’exerce pas d’activité lucrative après six mois d'assistance. Le but est que les gens, surtout les jeunes, ne s'attardent pas au crochet social. «Parce que le travail en vaut la peine», martèle le slogan des partisans de cette réforme.

70 francs de moins par mois

Dans le canton de Berne, l'aide sociale est actuellement de 977 francs par mois et, selon le projet du Grand Conseil, elle serait réduite à 907 francs. Berne est cependant déjà en-dessous de la norme proposé par la Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS), qui est actuellement de 986 francs par mois et qui sera portée à 997 francs en 2020

En proposant d'être à 8% plus bas que la norme de la CSIAS, la droite bernoise fait un vrai travail d'épicerie pour corriger le budget des plus pauvres du canton.

Contre-attaque de la gauche

Le projet de modification a provoqué un référendum de la gauche, sous forme de« projet populaire», qui a recueilli plus de 16 000 signatures. Celui-ci exige que le canton suive la norme de la CSIAS et que les personnes de plus de 55 ans et en fin de droit au chômage puissent recevoir sous certaines conditions des prestations complémentaires comme les rentiers AVS ou AI.

Aide à rembourser

Comme dans tous les cantons, rappelons qu'avant de pouvoir recourir à l’aide sociale, le requérant doit avoir épuisé toutes ses ressources, comme son revenu, sa fortune et sa capacité de travail, ainsi que les prestations d’assurance et les droits à des contributions d’entretien. En principe, l’aide sociale perçue doit être remboursée si la situation économique des bénéficiaires s’améliore fortement. Ce qui est de moins en moins le cas pour certaines catégories de démunis.

Créé: 15.05.2019, 14h31

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.