Dimanche 23 septembre 2018 | Dernière mise à jour 19:16

Trains Accidents ferroviaires en hausse: Berne intervient

Les accidents de manoeuvre, paralysant le trafic ferroviaire suisse, se sont multipliés ces derniers temps. L'Office fédéral des transports élabore actuellement une série de mesures.

Un convoi de chantier a déraillé la semaine passée, dans la gare ferroviaire de Winterthour (ZH).

Un convoi de chantier a déraillé la semaine passée, dans la gare ferroviaire de Winterthour (ZH). Image: Capture d'écran Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trains supprimés, déviations, retards: telles étaient les conséquences du déraillement d'un convoi de chantier, vendredi passé, à Winterthour (ZH). Selon le «TagesAnzeiger», cet accident fait partie d'une longue série d'incidents similaires qui se sont produits ces derniers temps.

Le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) confirme en effet que les accidents, survenus au niveau de la logistique du trafic de marchandises, se sont multipliés. Depuis début 2015, on comptabilise vingt incidents du genre. Il arrive ainsi régulièrement que des trains de marchandises se percutent ou tombent sur des obstacles lors de manœuvres. Automatiser des processus?

Le problème a pris une telle ampleur que l'Office fédéral des transports réalise actuellement une vaste étude afin de découvrir les causes de ces incidents et trouver d'éventuelles solutions, confirme au journal, le porte-parole Gregor Saladin. L'enquête devrait être bouclée cet été. Elle est notamment censée découvrir si le personnel respecte les directives qui lui sont imposées ou s'il faut moderniser le système de sécurité pour le trafic de marchandises. Il s'agira aussi de décider si des processus doivent être automatisés ou pas.

Les réorganisations se multiplient

Contactés, les CFF se réjouissent qu'une telle enquête soit actuellement menée par la Confédération. «Améliorer la sécurité grâce à de nouvelles connaissances est notre plus grand intérêt», affirme son porte-parole Reto Schärli. Il tient cependant à préciser qu'il n'existe «aucun problème systématique». Un avis qui n'est pas partagé par le Syndicat du personnel des transports (SEV): «Depuis plusieurs années, les réorganisations au sein de CFF Cargo se multiplient. Cette forte cadence en termes de réformes stresse les employés et provoque des insécurités. Et ceci fait augmenter le taux d'erreurs», note son porte-parole Philipp Hadorn. (Le Matin)

Créé: 23.06.2018, 14h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.