Vendredi 20 juillet 2018 | Dernière mise à jour 08:10

Routes Besoin urgent de préserver les gens des nuisances sonores

Pour réduire le bruit du trafic routier, les cantons avaient jusqu’au 31 mars pour réaliser les assainissements nécessaires. On est encore loin du compte.

La pose de revêtements phonoabsorbants et la réduction
de la vitesse sur les routes sont les mesures les plus efficaces contre le bruit.

La pose de revêtements phonoabsorbants et la réduction de la vitesse sur les routes sont les mesures les plus efficaces contre le bruit. Image: Maxime Schmid

1,6
C’est, en million, le nombre d’habitants exposés en Suisse à des nuisances sonores supérieures à la valeur limite fixée par la loi.

1557
Ce sont, en millions de francs, les coûts engendrés par les bruits du transport routier en 2013.

100'000
C’est le nombre de personnes supplémentaires qui devraient être protégées des nuisances d’ici à 2022, selon l’OFEV.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plus de 2000 km de routes cantonales et 167 km de routes nationales sont illégales en Suisse. Trop bruyantes, elles ne répondent pas aux exigences de l’ordonnance sur la protection contre le bruit entrée en vigueur en 1987. Les cantons avaient jusqu’au 31 mars 2018 pour réaliser les assainissements nécessaires. Bien que la Confédération ait mis des moyens financiers à disposition, rien n’a été entrepris sur de nombreux tronçons routiers.

«C’est alarmant, car l’ordonnance est entrée en vigueur il y a plus de 30 ans. Les cantons ont en plus bénéficié d’une prolongation de délai fixée au départ jusqu’en 2002. Nous exigeons désormais que les valeurs limites soient respectées», relève Lisa Mazzone, vice-présidente de l’Association Transports et Environnement (ATE). Mercredi, l’ATE a remis sa pétition contre le bruit du trafic routier, lors d’une action devant la Maison des cantons, à Berne. Près de 9000 signatures ont été récoltées en deux mois.

Selon l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), quelque 1,6 million d’habitants sont exposés en Suisse à un bruit routier supérieur aux valeurs limites fixées par la loi. Si les cantons ont pris un tel retard en matière de protection, Sophie Hoehn, cheffe de la section Bruit routier à l’OFEV, l’explique par différents facteurs.

«Les 15 premières années, on ne s’est pas vraiment rendu compte de l’urgence que cela représentait et les mesures efficaces à la source n’étaient pas suffisamment développées, explique cette dernière. Les revêtements phonoabsorbants ont été bien développés dans les années 1990 seulement. Ensuite, l’augmentation de la population, de la mobilité et du trafic a été sous-estimée. D’autre part, nous avons confirmé ces dernières années seulement que la réduction de vitesse était également une mesure efficace et peu chère contre le bruit routier. Enfin, les effets des nuisances sonores sur la santé sont aujourd’hui mieux connus et prouvés. Une exposition excessive au bruit peut avoir des conséquences néfastes pour la santé.»

Les mesures les plus efficaces, selon l’OFEV et l’ATE, sont celles qui luttent contre le bruit à la source: réduire les limitations de vitesse de 50 à 30 dans les villes et de 80 à 50 km/h sur les routes cantonales et poser des revêtements phonoabsorbants sur les autoroutes.

Du travail jusqu’en 2022

Selon l’OFEV, entre 2008 et 2015, 82 000 personnes ont été protégées contre un bruit routier excessif grâce à la construction d’environ 1700 km de revêtements silencieux, une réduction de vitesse sur 250 km et la pose de 150 km de paroi antibruit. «Jusqu’à la fin 2022, il est prévu qu’environ 100 000 personnes supplémentaires soient protégées», annonce Sophie Hoehn. (Le Matin)

Créé: 26.04.2018, 07h14


Sondage

La nuit, dormez-vous avec votre smartphone allumé dans la même pièce?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.