Dimanche 21 octobre 2018 | Dernière mise à jour 08:18

Fête nationale C'est la date du 1er août qu'il faut changer!

Canicule, sécheresse, interdiction des feux... Avec le réchauffement climatique, la date de la Fête nationale est-elle encore appropriée ?

Vidéo: Laura Juliano

Sondage

Quelle nouvelle date pour la Fête nationale?












Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans son éditorial pour la Fête nationale 2018, le président de l'UDC, Albert Rösti, se laisse aller à la nostalgie. Il évoque les «grands feux qui illuminaient l’Alpe d’Ueschinen au-dessus de Kandersteg, où nous autres enfants pouvions lancer nos feux d’artifice...» Et bien ces souvenirs d'enfance ont tendance à se raréfier. En 2003, 2006, 2010, 2015 ou 2018, des interdictions totales ou des restrictions partielles des feux ont été prononcées en Suisse à cause de la sécheresse. Il faudrait modifier les paroles de l'hymne: «Sur nos monts quand le soleil annonce un brûlant réveil», plutôt que «brillant».

Mais modifier les paroles ne fera pas venir la pluie. Il faudrait donc changer la date de la fête pour retrouver la garantie de faire des feux. Le choix du 1er août ne date que de 1891. Sur la pression des cantons primitifs -Uri, Schwytz et Unterwald - il fait référence au pacte de 1291, daté du début août. Ce document ne fut découvert en fait que 430 ans plus tard dans les archives de Schwytz. Est-ce qu'un simple acte administratif suffit à justifier le maintien d'une fête menacée par le réchauffement climatique?

L'année dernière, la conseillère nationale Ada Marra (PS/VD) avait suscité un tollé en écrivant sur Facebook:«LA Suisse n’existe pas. Ce sont les gens qui y habitent qui existent». Cette année, elle ne va pas ajouter que le 1er août n'existe pas... «On ne va pas changer demain la date du 1er août, rassure-t-elle. Mais, face à la montée des nationalismes en Europe, il est urgent de rappeler qu'il ne faut pas confondre histoire et mythologie. Cette situation doit nous faire réfléchir à ce que signifie le 1er août pour la Suisse. Ce n'est pas une date sacrée. On peut réfléchir à d'autres comme comme l'introduction du référendum en Suisse ou le vote sur l'AVS. La fête nationale doit surtout rester un moment pour célébrer le vivre ensemble dans ce pays».

Quelles seraient les dates plus «fraîches» qui pourraient convenir ? L'UDC serait tentée par le 6 décembre (1992), jour où le peuple a dit non à l'Espace économique européen (EEE), ou le 11 octobre (1940), date de naissance de Christoph Blocher... Pour les patriotes, il y aurait aussi le 18 novembre, jour où Guillaume Tell refusa de saluer le chapeau du bailli Gessler, ou le 15 novembre (1315), date de la bataille de Morgarten . A gauche, on pourrait soutenir le 11 novembre (1918), jour de la grève générale ou le 6 juillet (1947), date de la votation sur l'AVS. Les féministes verraient bien le 7 février (1971), jour du vote du suffrage féminin ou le 8 juillet (1945), date d'anniversaire de Micheline Calmy-Rey...

Mais la date la plus sérieuse serait le 12 septembre (1848), jour où la Diète vota la nouvelle Constitution fédérale, voire le 16 novembre de la même année, quand l'Assemblée fédérale a choisi les sept premiers conseillers fédéraux. (Le Matin)

Créé: 31.07.2018, 11h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.