Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 00:35

Neuchâtel Campagne pour les jeunes sur la santé psychique

Ses organisateurs veulent les sensibiliser aux problèmes de santé psychique. Il s'agit d'un projet-pilote en Suisse romande.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une campagne pour sensibiliser les jeunes aux problèmes de santé psychique vient de démarrer dans le canton de Neuchâtel. Ses organisateurs espèrent que ce projet pilote s'étendra dans le reste de la Suisse romande ces prochaines années.

Le but est de briser le silence autour de ces thèmes, et de donner aux jeunes des outils pour faire face aux crises de vie auxquelles ils peuvent être confrontés. Cette campagne intitulée «Appel d'air» aborde divers aspects comme le cyber-harcèlement ou l'anorexie.

Pro Juventute Arc Jurassien, qui a collaboré avec plus de 20 acteurs actifs dans ce domaine, a donné mardi le coup d'envoi. Le projet se décline sur une plateforme internet ainsi que dans des clips de sensibilisation diffusés sur les réseaux sociaux et dans les salles de cinéma.

Un dépliant sera distribué dans toutes les écoles du canton pour toucher quelque 20'000 élèves et leurs enseignants. Enfin, un bus sillonnera le canton pour aller à la rencontre des jeunes. www.appel-dair.ch (ats/nxp)

Créé: 18.04.2017, 19h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.