Lundi 11 décembre 2017 | Dernière mise à jour 08:24

Question jurassienne Comme Belprahon, Sorvilier dit «non»

Trois mois après Moutier (BE), les communes de Belprahon (BE) et Sorvilier (BE) ont voté ce dimanche sur leur appartenance cantonale et ne veulent pas rejoindre le canton du Jura.

Vidéo: Keystone

Galerie photo

Moutier: du canton de Berne au canton du Jura

Moutier: du canton de Berne au canton du Jura Le dernier conflit politique lié au territoire en Suisse s'est résolu le 18 juin 2017. Les Prévôtois ont dit "oui" à 51,72% pour quitter le canton de Berne et rejoindre celui du Jura.

Bon déroulement des scrutins

Les scrutins de Belprahon et de Sorvilier (BE) se sont déroulés «de manière correcte», selon les observateurs fédéraux. Les deux villages ont choisi dimanche de ne pas suivre Moutier dans le canton du Jura.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le village de Sorvilier (BE) ne rejoindra pas le canton du Jura. Les citoyens ont choisi dimanche par 121 voix contre 62 de rester dans le canton de Berne. Ce vote, avec celui de Belprahon (BE), constitue l'épilogue de la Question jurassienne.

La participation n'était pas encore livrée à 13h30. Cent quatre-vingt-sept bulletins sont rentrés, dont trois blancs et un nul. Le résultat a été accueilli dans le village par des acclamations et un concert de klaxons, a constaté un journaliste de l'ats sur place.

A l'instar de Belprahon le même jour, les citoyens de ce village de quelque 300 habitants ont donc choisi de ne pas suivre la Ville de Moutier (BE) dans le canton du Jura. Ce résultat ne constitue pas une surprise dans la mesure où Sorvilier aurait formé une enclave jurassienne en terres bernoises.

Cette perspective a pu effrayer certains citoyens. Le Gouvernement jurassien avait tenté de rassurer la population en affirmant qu'il n'y voyait aucun problème sur le plan administratif et politique. Il relevait que les enclaves constituaient une réalité en Suisse et qu'elles fonctionnaient à satisfaction.

Une majorité des citoyens ont cependant été réceptifs aux arguments du Conseil-exécutif bernois qui les avait appelés durant la campagne à choisir la stabilité en votant non à un rattachement au canton du Jura. L'exécutif estime que la commune a tout à gagner à rester dans le canton de Berne, lui promettant un «futur serein et prospère».

Comme pour le scrutin de Moutier, le gouvernement bernois avait mis en place des mesures pour garantir des votations «irréprochables». L'Office fédéral de la justice (OFJ) avait de son côté dépêché deux observateurs à Sorvilier pour suivre le vote et les opérations de dépouillement.

Flou juridique

Ce scrutin était entouré d'un certain flou juridique. Au moment où ils se prononçaient, les citoyens de Sorvilier ne savaient pas si le vote de Moutier était définitivement validé. La Préfecture du Jura bernois doit statuer sur 12 recours. Six citoyens de Sorvilier ont eux déposé un recours contre le message du Conseil municipal.

A Sorvilier, le vote du 24 novembre 2013 sur le principe de création d'un canton regroupant Jura et Jura bernois avait débouché sur un rejet par 54,1% des voix. Mais le Conseil communal à majorité autonomiste avait souhaité un vote, indépendamment du résultat de Moutier.

Drapeaux bernois et coups de klaxon

C'est au son du cor des Alpes que les partisans du maintien de Sorvilier (BE) dans le canton de Berne ont fêté la victoire du non. Une cinquantaine de personnes rassemblées devant l'Hôtel du Jura ont agité des drapeaux bernois.

(ats/nxp)

Créé: 17.09.2017, 12h30


Sondage

Trouvez-vous normal que les CFF enregistrent pareilles perturbations à cause de la neige?



Publicité

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse