Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:14

Trafic ferroviaire Comment les CFF expliquent les retards

Le nouvel outil de planification d'engagement du personnel serait, en partie, la cause des perturbations ferroviaires.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les retards et autres suppressions de trains qui se multiplient ces derniers temps s'expliquent en partie par les défauts de jeunesse du nouvel outil de planification d'engagement du personnel. Les collaborateurs ne maîtrisent encore que les 90% environ du système.

En plus des chantiers et incidents habituels, les CFF justifient plusieurs retards ou suppressions de trains ces dernières semaines par du personnel manquant. Cette situation est due au récent changement du système qui organise l'engagement des contrôleurs et autres mécaniciens, a indiqué vendredi Christian Ginsig confirmant une information de la Neue Zürcher Zeitung.

Regrettant ces actuelles difficultés d'exploitation qui entraînent beaucoup de dérangements, Christian Ginsig note que le système, baptisé SOPRE, doit organiser la répartition du travail de quelque 20'000 employés dans un millier de trains. Le personnel informatique doit encore apprendre à le connaître en détail. Son prédécesseur a atteint les limites de durée de vie. (ats/nxp)

Créé: 17.11.2017, 17h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.