Jeudi 2 avril 2020 | Dernière mise à jour 00:54

France Coronavirus: les Suisses en quarantaine «libérés»

Les cinq Suisses et leurs proches chinois, placés en quarantaine à Marseille pour avoir séjourné dans la région de Wuhan, n'ont pas été contaminés par le coronavirus.

Coronavirus aux portes de Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La quarantaine des cinq Suisses et de leurs trois proches chinois, rapatriés de la région de Wuhan en France, s'est terminée comme prévu samedi à minuit. Aucun n'a contracté le coronavirus. Six d'entre eux sont bien rentrés en Suisse dimanche grâce à un bus affrété par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Il s'agit de quatre Suisses et deux accompagnants chinois, a précisé Georg Farago, porte-parole du DFAE, à Keystone-ATS. Les deux autres personnes ont décliné l'offre des autorités suisses, affirmant vouloir rentrer par leurs propres moyens. Georg Farago n'a par conséquent pas été en mesure d'indiquer leur localisation.

Les huit personnes avaient été rapatriées de la région de Wuhan, épicentre de l'épidémie du coronavirus, par les autorités françaises et mises en quarantaine le 2 février à Aix-en-Provence. Durant leur séjour en France, elles ont été accompagnées par l'équipe du consulat de Marseille et ont pu communiquer sans problème avec leurs proches, précise le porte-parole du DFAE. (ats/nxp)

Créé: 16.02.2020, 15h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.