Mercredi 19 février 2020 | Dernière mise à jour 17:05

Étrangers condamnés Criminalité: comment lire les chiffres

Les chiffres montrent qu’ils sont proportionnellement plus nombreux que les Suisses. Mais tout dépend de la manière de compter.

2,7 Suisses sur 1000 ont fait l’objet d’une condamnation en 2014. Pour les étrangers, ce taux est plus important et variable selon l’origine.

2,7 Suisses sur 1000 ont fait l’objet d’une condamnation en 2014. Pour les étrangers, ce taux est plus important et variable selon l’origine. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a publié hier pour la première fois les statistiques des condamnations en Suisse selon la nationalité des auteurs d’infractions. Ces chiffres concernent l’année 2014. Au Département fédéral de l’intérieur, dont dépend l’OFS, on précise que ces statistiques sont publiées à la suite des promesses faites lors de la campagne concernant l’initiative pour le renvoi des étrangers criminels au mois de mars: «L’OFS les publie aujourd’hui, note Nicole Lamon, mais elle les accompagne avec les nuances méthodologiques de l’opération.»

Au final le résultat est assez touffu. La statistique compile les condamnations qui relèvent de la circulation, des stupéfiants et de la loi sur les étrangers, qui sont les trois grands groupes d’infractions pénales concernés.

Deux populations distinctes

L’OFS a considéré deux populations distinctes d’étrangers. Elle s’intéresse d’abord aux personnes résidant en Suisse, et les détenteurs d’un permis B ou C. Dans cette catégorie, il apparaît qu’en chiffres absolus ce sont les Suisses qui sont le plus souvent condamnés, de par la loi du nombre. C’est pourquoi les statisticiens ont calculé un «taux de condamnation» par rapport à l’ensemble du groupe des Suisses, qui est de 2,7 condamnations pour 1000 habitants. Pour certaines nationalités, l’OFS a regroupé les ressortissants par régions. Par exemple, pour l’Afrique méridionale occidentale, ses ressortissants ont été condamnés 61 fois, mais leur taux de condamnation atteint le record avec 32,8‰. L’OFS a aussi regroupé les ressortissants de l’ex-Yougoslavie dans une même catégorie qui cumule 2064 condamnations avec un taux de 8,9‰. Dans une seconde statistique, l’OFS s’est penché sur les condamnations qui ont frappé les étrangers sans statut de résident. Pour eux, le taux des personnes en délicatesse avec la loi sur les étrangers est évidemment très élevé, autour des 90%.

L’OFS se garde bien de tirer des conclusions sur la variabilité du taux de condamnation selon les nationalités: «Ils ne prouvent pas l’existence d’un lien de causalité entre nationalité et comportement condamnable. La statistique des condamnations ne livre pas d’informations sur beaucoup de facteurs qui influencent le comportement d’une personne.» Christophe Maillard de l’OFS précise également: «On ne peut non plus déduire que les chiffres de l’OFS coïncident avec les personnes qui devraient être expulsées de Suisse, selon l’application de la nouvelle loi pour l’expulsion des étrangers criminels.»

Créé: 21.09.2016, 06h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.