Vendredi 19 avril 2019 | Dernière mise à jour 12:08

Bâle Deux frères s'en prennent à des clients d'un bar

Deux quadragénaires ont été arrêtés pour s'en être pris à des clients dans un bar. Ils ont également frappé un policier.

Les deux agresseurs ont menacé la police et frappé un officier.

Les deux agresseurs ont menacé la police et frappé un officier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nuit agitée à Bâle: une rixe dans un club turc a fait trois blessés, dont l'un est grièvement atteint. Dans un autre bar, deux frères s'en sont pris à des clients. Là aussi, trois personnes ont été blessées.

Dans le club turc, vers 03h30, plusieurs des 150 personnes sur place en sont venues aux mains. Deux frères ont ensuite quitté l'établissement et ont été attaqués. L'un a été grièvement blessé à l'arme blanche, l'autre a reçu des coups. Un troisième a subi des coupures.

Les deux blessés au couteau ont été transportés aux urgences. La vie de l'un est en danger, précise le Ministère public. Trois personnes âgées de 33 à 41 ans ont été arrêtées. Deux sont Turcs, le dernier est Italien.

L'autre altercation a également impliqué deux frères. Ils ont agressé des clients d'un bar et la rixe s'est poursuivie dans la rue. Les deux frères, quadragénaires, ont été arrêtés par des patrouilles de police dépêchées sur place. Les deux agresseurs ont menacé la police et frappé un agent. (ats/nxp)

Créé: 14.04.2019, 11h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters