Mercredi 19 février 2020 | Dernière mise à jour 12:06

Suisse Dixi supprime finalement 15 emplois au Locle

La société active dans le décolletage va biffer 15 postes au lieu de 20 a-t-elle annoncé vendredi.

La procédure de consultation concernant cette réduction d'effectif s'est achevée cette semaine.

La procédure de consultation concernant cette réduction d'effectif s'est achevée cette semaine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entreprise neuchâteloise Dixi supprimera moins d'emplois que prévu dans sa division Cyclindre au Locle (NE), active dans le décolletage. Elle biffera finalement 15 postes au lieu de 20, sur un total de 35.

Le but est de donner à la division un maximum de chances de rebondir dans le futur quand les commandes repartiront, a expliqué le patron de Dixi, Pierre Castella, jeudi sur les ondes de la radio RTN. Celui-ci se dit «modérément optimiste» sur l'avenir de Dixi Cylindre, qui subit une forte concurrence internationale.

La procédure de consultation concernant cette réduction d'effectif s'est achevée cette semaine. Plusieurs employés se sont vu proposer des postes à l'interne, a précisé Pierre Castella.

Dixi emploie au total quelque 400 collaborateurs (300 en Suisse et 100 à l'étranger). Outre le décolletage, le groupe est aussi actif dans les outils de coupe en métal dur, les équipements de réfrigération et la microtechnique. (ats/nxp)

Créé: 25.11.2016, 12h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.