Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 13:55

Sécurité Ebola: un premier rapatriement en Suisse

Un infirmier travaillant en Sierra Leone a été pris en charge à Genève lundi. Selon les premiers examens médicaux, l'homme n'est pas infecté. Il va tout de même rester en observation à l'hôpital.

L'homme a atterri à l'aéroport de Genève puis a été transporté aux HUG.

L'homme a atterri à l'aéroport de Genève puis a été transporté aux HUG. Image: Archives/Keystone

Galerie photo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La première personne en provenance d'une région touchée par le virus Ebola a atterri ce lundi 22 septembre en Suisse, a indiqué le Département fédéral de l'Intérieur (DFI). Il s'agit d'un infirmier étranger qui travaillait pour une organisation internationale en Sierra Leone.

Le risque que cette personne tombe malade est très faible. La population suisse ne court aucun danger, précise le DFI dans son communiqué. L'homme a été transporté à Genève par une société de transport privée et admis directement aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Pas infecté par Ebola

Les premiers examens ont montré qu'il n'y a pas de signe d'infection au virus Ebola. L'infirmier restera néanmoins pendant les trois prochaines semaines (temps maximum d'incubation) sous surveillance, où il sera régulièrement examiné. S'il ne présente aucun symptôme au cours de cette période, tout risque de maladie est exclu, précise le DFI.

La personne concernée travaillait dans un hôpital en Sierra Leone et samedi soir dernier, il a été mordu par un enfant infecté par le virus Ebola, explique le DFI. Comme il respectait toutes les consignes de sécurité et portait, notamment, une combinaison, la morsure n'a pas entraîné de plaie visible, selon le communiqué. (ats/nxp)

Créé: 22.09.2014, 18h21

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.