Vendredi 19 avril 2019 | Dernière mise à jour 12:08

Bâle Écolier poignardé: «Elle a détruit notre vie!»

Pendant des heures, la mère du garçon tué jeudi par une septuagénaire ignorait ce qui était arrivé à son enfant. Elle témoigne.

Rapport psychiatrique

Le Ministère public de Bâle-ville a des doutes sur la responsabilité pénale de la meurtrière présumée d'un enfant de 7 ans jeudi à Bâle. Un rapport psychiatrique va être établi. Le rapport de l'institut de médecine légale conclut que la femme âgée de 75 ans a tué le garçon en lui donnant un coup de couteau au cou. Le Ministère public a annoncé vendredi qu'il a demandé la mise en détention de la meurtrière présumée et un rapport psychiatrique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Toute l'école est sous le choc après cet acte tragique et incompréhensible», réagissait jeudi en fin de journée Simon Thiriet, du Département de l’éducation de Bâle-Ville. Quelques heures auparavant, un garçon de 7 ans avait été mortellement poignardé en pleine rue par une Suissesse de 75 ans, qui avait fini par se rendre à la police.

«Elle pensait qu'il s'agissait d'un accident de voiture»

Selon albinfo.ch, la mère du petit ignorait tout de la brutalité des faits et ce pendant des heures. «Ce n'est qu'à 20h qu'elle a appris que son fils avait été poignardé. Jusqu'à ce moment, elle pensait qu'il s'agissait d'un accident de voiture», raconte un proche de la famille au site.

Interrogée par «Blick», la maman du garçon témoigne: «On va très mal. On n'arrive pas à croire ce qui nous arrive. Notre garçon n'est plus là!» Et d'ajouter: «Je ne connais pas l'auteure des coups de couteau. Je ne l'ai encore jamais vue. Elle a détruit notre vie!» La maman explique qu'elle se fait soigner à l'hôpital depuis plusieurs jours. Elle a vu son fils pour la dernière fois il y a deux jours. «Il est venu me voir à l'hôpital. Il était heureux.» Selon elle, le petit sera enterré dans son pays d'origine, le Kosovo.

Appel à témoins

L'enquête n'a pas pour l'heure permis de déterminer les raisons de l'attaque. «Nous ne savons pas encore si l'auteure présumée et la victime se connaissaient», a déclaré l'inspecteur Peter Gill à «20 Minuten». La police recherche d'éventuels témoins.

Le petit garçon rentrait de l'école, jeudi vers 12h30-12h45, quand il a été poignardé par la septuagénaire. L'enseignante de l'enfant, qui rentrait elle aussi à la maison, l'a retrouvé grièvement blessé au sol. Elle a immédiatement alerté les secours. Emmené d'urgence à l'hôpital, il est décédé peu après des suites de ses blessures. (Le Matin)

Créé: 22.03.2019, 12h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters