Dimanche 19 janvier 2020 | Dernière mise à jour 20:05

Prédictions En guerre contre l'astrologie

Pour le Pr Henri Broch, l’horoscope n’a pas de bases scientifiques. Il fonctionne grâce à des principes de communication tout simples. Explications.

Pour le Pr Henri Broch, l'astrologie se résume ainsi: «Le principe? Des phrases vagues qui marchent pour tout le monde»

Pour le Pr Henri Broch, l'astrologie se résume ainsi: «Le principe? Des phrases vagues qui marchent pour tout le monde» Image: Valery Hache/AFP

Croyez-vous à l’influence des astres?

Zététique

Discipline enseignée dans certaines universités françaises, la zététique étudie rationnellement les phénomènes dits paranormaux ou «hors norme» afin d’en donner une explication logique.

Interview d'Élizabeth Teissier,
Astrologue, journaliste, docteur en sociologie (Image: Eric Robert)

«Ces gens sont des fanatiques rationalistes!»

Dans l’esprit du public, vous incarnez l’astrologie.
A ce titre, vous êtes souvent la cible des zététiciens…


Ces gens sont des fanatiques rationalistes et je leur sers de bouc émissaire depuis des décennies! J’en suis à me demander si je ne vais pas les attaquer en justice. Cela dit, je constate qu’ils s’expriment en toute méconnaissance de cause: à lire leurs attaques, il est clair que ces groupes ne connaissent rien à l’astrologie.

Pourtant, l’«effet puits» semble fonctionner?

Il s’agit d’un faux problème, qui, de plus, ne me concerne pas puisque je suis justement très précise. On m’attaque pour avoir fait des prévisions inexactes mais, quand j’annonce noir sur blanc le début d’une guerre dans le Golfe en janvier 1991 ou, un an avant, la réélection d’Obama et la probable non-réélection de Sarkozy, personne ne le relève! Cela dit, je précise que l’astrologue calcule, analyse et interprète, mais n’est pas un voyant extralucide!

Et que dire de la précession des équinoxes?

C’est un dialogue de sourds entre astrologues et astronomes, la confusion entre les signes (astrologues) et les constellations (astronomes). Le zodiaque des astrologues est un zodiaque des saisons (le printemps, début de l’année, commence toujours le 21 mars) et non le zodiaque des constellations, qui tient compte de la précession des équinoxes. On parle donc de choses différentes. Avant de s’en prendre à l’astrologie,
ses détracteurs devraient l’étudier et surtout la pratiquer!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Astro: suivez votre bonne étoile», «2013 signe par signe», «Astro 2013 – L’année de la chance»: comme chaque année à pareille époque, il n’est pas un magazine qui ne propose ses calculs zodiacaux et prévisions tirées des voûtes célestes. Pour le plus grand bonheur des lecteurs, très friands de la chose astrologique. La preuve? Des études récentes montrent que 90% des gens connaissent leur signe zodiacal et qu’un bon tiers de la population suisse pense qu’il y a «peut-être du vrai dans l’astrologie», tandis que, sur le Web francophone, Google propose près de 140 millions d’occurrences pour le mot «horoscope» et près de 22 millions pour «astrologie».

Cet engouement laisse pourtant sceptiques de nombreux scientifiques. Dont le docteur ès sciences Henri Broch. Professeur de biophysique, il est aussi directeur du Laboratoire de zététique de l’Université de Nice Sophia Antipolis. A ce titre, il enseigne l’art du doute. Un doute qui, pour lui, est nécessaire concernant l’astrologie et les horoscopes – domaines qu’il estime sans fondements scientifiques. Mais qui, dit-il, fonctionnent grâce à différentes techniques simples.

L’effet puits Parlez-moi de moi

Selon le Pr Broch, l’astrologie «marche» essentiellement par l’utilisation futée de ce qu’il appelle l’«effet puits» ou «effet Forer». Il explique: «Très connu en psychologie, ce principe consiste à faire des phrases creuses et vagues qui n’ont pas de sens précis. Or, quand une personne lit ces libellés, elle y ajoute quasi automatiquement des circonstances personnelles qui rendront ces énoncés crédibles pour elle.» Concrètement, «si on vous dit que vous avez besoin que les autres vous aiment et vous admirent mais que vous êtes tout de même apte à être critique envers vous-même, il est évident que cette description peut vous correspondre… comme elle peut coller à pratiquement tout le monde»! Bref, à l’en croire, nous avons tendance à accepter des déclarations douteuses, voire fausses, si elles vont dans un sens qui nous convient et sont assez positives ou flatteuses. Et comment le Pr Broch explique-t-il ce phénomène? «Nous vivons dans une société nombriliste et les gens aiment le principe du «parlez-moi de moi». Se dire que les étoiles se penchent sur leur destin participe de cela. Et puis il y a aussi l’emballage, la manière souvent flatteuse de vendre les choses…»

Des bases changeantes Les signes se sont décalés

Les bases de l’astrologie sont très simples: le caractère et le destin d’une personne sont déterminés par les positions du soleil, de la lune et des planètes au moment de la naissance. Par calculs et interprétations des interactions entre ces différentes positions, un astrologue peut tracer et expliquer tant les personnalités que les grandes étapes d’une vie. Or, selon Henri Broch, «la physique a clairement établi que les planètes exercent moins d’influence sur l’homme que les objets de sa vie quotidienne. Et que, l’axe de la Terre tournant sur lui-même – selon un mécanisme connu sous le nom de précession des équinoxes –, tous les signes du zodiaque se sont décalés au fil des siècles.» Si bien que les natifs du signe du Bélier seraient en fait Poissons!

Les chiffres Une affaire de probabilités

Pour expliquer que certaines prévisions «jouent», Henri Broch se tourne vers «les lois des probabilités». Il y a quelques années, le laboratoire de zététique l’avait d’ailleurs démontré: dans un horoscope couvrant 1096 jours, on dénombrait 169 prévisions parlant de tremblements de terre. A 33 reprises, cela c’était avéré exact. Or, si l’on applique les formules mathématiques, «ce 33 correspond exactement aux résultats que l’on aurait obtenus en faisant des prévisions au hasard»!

Des prévisions multiples Le coup des «huissiers»

Quant aux astrologues qui parviennent à épater le monde par leur lecture éclairée des étoiles et des événements, Henri Broch les soupçonne d’avoir recours au «coup des huissiers». En gros, explique-t-il, il leur suffit de «faire 20 prédictions différentes, qu’ils déposent sous scellés chez 20 huissiers. En fonction de ce qui se passe, ils vont récupérer la bonne, et le tour est joué!»

Créé: 02.01.2013, 09h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.